Mois : octobre 2016

Prix de thèse en Intelligence Artificielle : règlement

Prix de thèse en Intelligence Artificielle édition 2017

  • L’AFIA reconduit en 2017 son Prix de Thèse IA, pour faire connaître et reconnaître les meilleurs travaux de recherche des jeunes chercheurs de notre discipline.
  • Les travaux proposés devront avoir été soutenus en 2016 et le candidat être à jour de sa cotisation AFIA 2017.
  • Jean-Gabriel Ganascia est le Président du Jury du Prix de Thèse IA 2017.
  • Le 1er Prix est doté d’un montant de 1000 €. Le lauréat du 1er Prix sera en outre invité à présenter ses travaux lors la conférence RJCIA 2017.
  • Les candidats s’engagent donc à être présent lors de PFIA 2017.
  • Date limite de candidature: 25/01/17.

Règlement

  • Un prix de thèse annuel a été créé depuis 2009 par l’Association Française pour l’Intelligence Artificielle pour faire connaître et reconnaître les meilleurs travaux de recherche des jeunes chercheurs en Intelligence Artificielle. Ce prix est décerné tous les ans.
  • Peuvent candidater au prix décerné l’année N les chercheurs/cheuses ayant obtenu un doctorat en France au cours de l’année civile N-1. Les autres candidatures sont irrecevables.
  • Les jeunes docteurs candidats sont encouragés à être à jour de leur cotisation AFIA de l’année N, ce qui montrerait par là qu’ils sont conscients du rôle que peut jouer l’AFIA pour promouvoir l’intelligence artificielle sous toutes ses formes en France mais aussi à l’étranger.
  • Un président du jury du prix de thèse de l’année N est désigné au cours de l’année N-1 par le Conseil d’Administration de l’AFIA. L’évaluation des candidatures reçues est assurée par un jury constitué des EURAI Fellows de l’AFIA et éventuellement par d’autres collègues reconnu(e)s pour leurs compétences en lien avec les sujets des thèses et non représentés.
  • Le président convoque le jury qui se réunit de façon à sélectionner et classer au plus trois candidatures. La sélection est accomplie sur la base des dossiers de candidature et des rapports réalisés, après discussion. Le jury pourra avoir recours au vote simple transférable pour trancher si besoin est.
  • L’ensemble des candidatures retenues et le classement réalisé sont transmis au Conseil d’Administration de l’AFIA qui choisit le lauréat parmi elles. Les candidatures restantes dans cet ensemble constituant les accessits, pris dans l’ordre fourni par le jury.
  • Le lauréat et les accessits sont rendus publics par le bureau de l’AFIA.
  • Le lauréat s’engage à présenter ses travaux lors de PFIA de l’année N.
  • Le présent règlement est public.

Critères

  • Position du sujet
    • Pertinence du sujet de thèse pour l’IA
    • Aspects pluridisciplinaires
    • Participation du candidat au débat national
  • Originalité
    • De la contribution
    • Des concepts abordés
    • Des solutions proposées
  • Qualité scientifique
    • Niveau de la contribution,
    • Qualité et importance des résultats obtenus
    • Qualité des publications associées
  • Evaluation
    • Evaluation de la thèse: pré-rapports et rapports
    • Recommandations du candidat
  • Réalisations logicielles
    • Développement logiciel
    • Applications pratiques

Dossier
Le dossier de candidature doit comporter obligatoirement les pièces suivantes réunies en un seul fichier zip :

  1. le mémoire de thèse
  2. le rapport de soutenance et les rapports de pré-soutenance
  3. un CV court
  4. une liste de publications et de productions
  5. et éventuellement : des lettres de recommandation (trois au plus, dont si possible une du directeur de thèse)

Les candidats doivent s’assurer que l’ensemble de leur dossier peut être attaché à un message ordinaire, soit moins de 20 mégas, sinon leur candidature risque de ne pas être prise en considération.

Les candidats doivent envoyer leur dossier à l’adresse suivante : prix-these AT afia.asso.fr

Prix de thèse en Intelligence artificielle : les éditions 2009 à 2016

Edition 2017

Lauréats

  • Prix de thèse ex-aequo : Michaël Perrot « Théorie et Algorithmes pour l’Apprentissage de Métriques à Comportement Contrôlé », thèse dirigée par M. Amaury Habrard (Laboratoire LHC, Saint-Etienne), soutenue le 13 décembre 2016.
  • Prix de thèse ex-aequo : Eric Piette « Une nouvelle approche au General Game Playing dirigée par les contraintes« , thèse dirigée par Sylvain Lagrue et Frédéric Koriche (CRIL, Lens), soutenue le 9 décembre 2016
  • Accessit : Fabrice Mayran de Chamisso « Navigation exploratoire au long de la vie : une approche intégrant planification, navigation, cartographie et localisation pour des robots mobiles disposant de ressources finies », thèse dirigée par  Michael Aupetit (LIST, Paris-Saclay), soutenue le 11 novembre 2016.

Jury

  • Président : Jean-Gabriel Ganascia
  • Membres : Leila Amgoud, Nicolas Bredeche, Laurence Devillers, Amal El Fallah-Seghrouchni, Jerome Euzenat, Jean-Gabriel Ganascia, Brigitte Grau,  Jerome Lang, Pierre Marquis, Henri Prade, Guillaume Raschia, Marie-Christine Rousset, Julien Velcin

Edition 2016

Lauréats

Jury

  • Président : Luis Farinas Del Cerro
  • Membres : Leila Amgoud, Christian Bessière, Marie Odile Cordier, Hélène Fargier, Jean-Gabriel Ganascia, Malik Ghallab, Andreas Herzig, Jérôme Lang, Pierre Marquis, François Pachet, Henri Prade, Marie Christine Rousset

 

Edition 2015

Lauréats

Jury

  • Président : Luis Farinas Del Cerro
  • Membres : Leila Amgoud, Christian Bessière, Didier Dubois, Hélène Fargier, Jean-Gabriel Ganascia, Andreas Herzig, Jérôme Lang, Pierre Marquis, François Pachet, Henri Prade, Marie Christine Rousset

 

Edition 2014

Lauréats

Jury

  • Président : Amedeo Napoli
  • Membres : Christian Bessière, Meghyn Bienvenu, Laurent Bougrain, Didier Dubois, Jérôme Euzenat, Patrick Gallinari, Jean-Gabriel Ganascia, Pierre Gançarski, Claire Gardent, Serge Garlatti, Eric Gaussier, Malik Ghallab, Rémi Gilleron, Bernard Girau, Salima Hassas, Andreas Herzig, Abder Koukam, Jérôme Lang, Jean Lieber, Fabien Lotte, Pierre Marquis, François Petitjean, Sylvain Pogodalla, Henri Prade, Chedy Rassi, Nicolas Sabouret, Yannick Toussaint

 

Edition 2013

Lauréats

Jury

  • Président : Amedeo Napoli
  • Membres : Karell Bertet, Christian Bessière, Isabelle Bloch, Christophe Cerisara, François Charoy, François Charpillet, Christine Chevallereau, Vincent Chevrier, Marie-Odile Cordier, Bruno Crémilleux, Pierre Deransart, Michel Devy, Didier Dubois, Jean-Gabriel Ganascia, Rémi Gilleron, Yann Guermeur, Jérôme Lang, Samir Loudni, Pierre Marquis, Bertrand Neveu, Mourad Oussalah, Pascal Poncelet, Henri Prade, Marc Schoenauer, Yuliya Tarabalka, Florent Teichteil, Maguelonne Teisseire

 

Edition 2012

Lauréats

  • Prix de Thèse : Odalric-Ambrym Maillard « Apprentissage Séquentiel : Bandits, Statistique et Renforcement », thèse dirigée par Rémi Munos (INRIA Lille – Nord Europe) et Philippe Berthet (IMT, Toulouse), soutenue le 3 Octobre 2011 à Villeneuve d’Ascq.
  • 1er accessit ex-aequo: Matthias Gallé « Searching for Compact Hierarchical Structures in DNA by means of the Smallest Grammar Problem », thèse dirigée par François Coste (INRIA Rennes), Jacques Nicolas (INRIA Rennes) et Gabriel Infante-Lopez Professeur, Universidad de Cordoba, Argentina, soutenue le 15 février 2011 à Rennes.
  • 1er accessit ex-aequo: Rodolphe Jenatton « Normes Parcimonieuses Structurées : Propriétés Statistiques et Algorithmiques avec Applications à l’Imagerie Cérébrale », thèse dirigée par Jean-Yves Audibert (Ecole des Ponts ParisTech) et Francis Bach (INRIA Paris- Rocquencourt), soutenue le 24 Novembre 2011 à Cachan.

Jury

  • Président : Amedeo Napoli
  • Membres : Frédéric Alexandre, Karell Bertet, Frédéric Bimbot, Isabelle Bloch, François Charpillet, Marie-Odile Cordier, Alain Denise, Marie-Dominique Devignes, Jérôme Euzenat, Jean-Gabriel Ganascia, Malik Ghallab, Yann Guermeur, Jérôme Lang, Jean-François Mari, Pierre Marquis, Henri Prade, Michèle Sebag, Henry Soldano.

 

Edition 2011

Lauréats

  • Prix de Thèse : Antoine Bordes, « New algorithms for large-scale Support Vector Machines », thèse préparée au Laboratoire d’Informatique de Paris 6 et financée par la DGA, soutenue le 9 février 2010. Directeur Patrick Gallinari
  • 1er accessit : Sébastien Bubeck, « Jeux de Bandits et Fondations du Clustering », thèse préparée dans l’équipe INRIA SEQUEL et à l’Université Lille 1, soutenue le 10 juin 2010. Directeur Rémi Munos

Jury

  • Président : Bertrand Braunschweig
  • Membres : Marie-Odile Cordier, Luis Farinas del Cerro, Jean-Paul Haton, Daniel Kayser, Henri Prade, Marie-Christine Rousset, Pierre Marquis, Jerome Lang

 

Edition 2010

Lauréats

  • Prix de Thèse ex aequo: Meghyn Bienvenu « La génération de conséquences en logique modale », thèse préparée à l’IRIT, soutenue le 7 mai 2009. Directeur Andreas Herzig
  • Prix de Thèse ex aequo: Frédéric Pennerath « Méthodes d’extraction de connaissances à partir de données modélisées par des graphes. Application à des problèmes de synthèse organique », thèse préparée au LORIA, soutenue le 2 juillet 2009. Directeurs Amedeo Napoli et Géraldine Polaillon

Jury

  • Président: Bertrand Braunschweig
  • Membres : Christian Bessière, Marie-Odile Cordier, Malik Ghallab, Luis Farinas del Cerro, Jean-Paul Haton, Daniel Kayser, Henri Prade, Marie-Christine Rousset, Gérard Sabah, Pierre Marquis, Jerome Lang

 

Edition 2009

Lauréats

  • Prix de Thèse : Sylvain Lamprier, « Vers la conception de documents composites (présentation des résultats d’une recherche d’information à l’utilisateur) », thèse préparée au Laboratoire d’Etude et de Recherche en Informatique d’Angers, soutenue le 5 décembre 2008. Directeurs Tassadit
    Amghar et Bernard Levrat
  • 1er accessit : Freddy Lécué, « Composition de services Web sémantiques: une approche basée sur les liens sémantiques », thèse préparée à Orange Labs et à Mines Saint-Etienne, soutenue le 8 octobre 2008. Directeurs Olivier Boissier (EMSE), Alexandre Delteil et Alain Léger (Orange Labs)
  • 2ème accessit : Gauvain Bourgne, « Propagation et affinement d’hypothèses sous contraintes communicationnelles (raffinement d’hypothèses en contexte de communication limitée entre agents) », thèse préparée au LAMSADE, Univ. Paris Dauphine, soutenue le 14 mars 2008. Directeur Suzanne Pinson et Nicolas Maudet

Jury

  • Président : Pierre Marquis
  • Membres : Christian Bessière, Marie-Odile Cordier, Didier Dubois, Luis Farinas del Cerro, Jean-Paul Haton, Daniel Kayser, Henri Prade, Marie-Christine Rousset, Jerome Lang

Candidatures au CA 2016-2017 de l’AFIA

Carole ADAM (Université Grenoble-Alpes , Laboratoire d’Informatique de Grenoble, Grenoble (38))

Domaines : Systèmes multi-agents. Simulation sociale basée agents. IA fondamentale. Formalisation logique de concepts issus des sciences sociales (émotions, confiance).

Actions : Organisation d’événements (ateliers WACAI, WASSS, journée Web & Confiance de l’ARC6). Groupes de travail sur les robots compagnons et intelligence ambiante. Réflexions sur l’organisation d’une compétition ou d’un challenge en pour les événements majeurs organisés par l’AFIA.

Parcours : Thèse de l’Université de Toulouse (INP-ENSEEIHT) en IA (07). Post-doctorat à Orange Labs Lannion (07-08), au RMIT Melbourne (08-10). Maître de Conférence à l’Université Joseph Fourier (maintenant Université Grenoble-Alpes) depuis 2010.
Membre de l’AFIA depuis 2011.

Associations : Membre du GT ACAI (affect, compagnons artificiels, interaction) du GDR I3 (organisation des Ateliers WACAI à Toulouse en 2006 et à Grenoble en 2012).

Enseignement de l’IA : Cours à l’UGA en M2R sur les Systèmes Multi-Agents (depuis 2011). Cours de SMA en L3 en 2016.

Profession de foi : Je souhaite continuer à m’impliquer dans l’organisation de compétitions en IA, dans les jeux informatiques et sur robots, pour développer l’attractivité de l’IA auprès des lycéens et étudiants.


Emmanuel ADAM (LAMIH (UMR CNRS 8201), Département Informatique, Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis)

Page professionnelle : http://www.univ-valenciennes.fr/LAMIH/en/membre/adam_emmanuel
Domaine : Systèmes Multi-Agent

Actions :
– Organisateur de la session speciale COREMAS (COoperative and RE-configurable MultiAgent System for Industrial Environments) avec le Prof. Paulo Leitao; dans le cadre de la conférence PAAMS en 2012, 2013 et 2014 (Conference on Practical Applications of Agents and Multi-Agent Systems).
– Président du comité d’organisation des JFSMA (Journées Francophones des Systèmes Multi-Agent) organisées à Valenciennes du 17 au 19 octobre 2011. http://www.univ-valenciennes.fr/congres/jfsma2011/
– Membre du comité d’organisation de l’école d’été AFIA sur l’Intelligence Ambiante, à Lille en 2009 et 2011
– Organisateur principal du workshop SARC2008 : « Self-Adaptation for Robustness and Cooperation in Holonic Multi-Agent Systems », dans le cadre de la conférence SASO’2008 (« Self-Adaptive and Self-Organizing Systems »), Isola di San Servolo (Venise), Italie, Octobre 2008. (http://www.univ-valenciennes.fr/congres/SARC2008)
– Création du site web pour les JFSMA (Journées Francophones des Systèmes Multi-Agent) 2011 : http://www.univ-valenciennes.fr/congres/jfsma2011/
– Création du site web pour l’école d’été Intelligence ambiante (du 4 au 8 juillet 2011) : http://www.univ-valenciennes.fr/congres/etia11/
– Création du site web pour l’école d’été Intelligence ambiante (du 6 au 10 juillet 2009) : http://www.univ-valenciennes.fr/congres/etia09/
– Création du site web pour le workshop SARC2009 : « Self-Adaptation for Robustness and Cooperation in Holonic Multi-Agent Systems»: http://sarc.workshop.free.fr/2009/topic/index.html
– Création du site web pour le workshop SARC2008 : « Self-Adaptation for Robustness and Cooperation in Holonic Multi-Agent Systems »: http://www.univ-valenciennes.fr/congres/SARC2008

Parcours académique :
– Membre élu du Conseil Scientifique de l’UVHC entre 2009 et 2012
– Membre élu du Conseil d’Administration de l’UVHC entre 2012 et 2016
– Membre élu de la Section disciplinaire de l’UVHC entre 2013 et 2016
– Responsable du Master Informatique (TNSI (Technologie Nouvelle des Systèmes d’Information)) entre 2003 et 2011 et depuis 2016 en formation par apprentissage et formation initiale.
– Responsable communication du Département Informatique du LAMIH depuis 2016
1996 – 2000 : Doctorat de l’Université de Valenciennes, Spécialité Informatique . Titre :  » Modèle d’organisation multi-agent pour l’aide au travail coopératif dans les processus d’entreprise : application aux systèmes administratifs complexes  » Soutenue le : 28 Septembre 2000 .
– 1995 : Diplôme d’Etudes Approfondie « Intelligence Artificielle » . Spécialité : Représentation des Connaissances et Formalisation du Raisonnement . Université : Paul SABATIER (Toulouse III), Juin 95

Associations :
– membre du collège SMA
– membre du groupe de travail IMS2 (Intelligent Manufacturing & Services Systems) du GR MACS (Modélisation, Analyse et Conduite de Systèmes dynamiques) : http://gdr-macs.cnrs.fr//node/4416

Enseignement de l’IA :
Enseignement déjà dispensés à l’Université de Valenciennes :
– au niveau Master 1 : Logiques classiques, calcul des prédicats
– au niveau Licence 3 : Systèmes à base de règles (initiation à Prolog, à Scheme)

Enseignements actuels à l’Université de Valenciennes :
– au niveau Master 1 : Méthodes et outils de l’Intelligence Artificielle
Représentation des connaissances (par faits et règles, par réseaux sémantiques, réseaux Bayesiens ..) Apprentissage (SBL, EBL, Q-Learning, Réseaux de neurones, algo génétique…)
Résolution (recherches en largeurs, profondeurs, ….. par heuristique (A*), …)
Programmation de jeux (par MiniMax, alpha-beta, )
– au niveau Master 2 Pro : Programmation Orientée Agent
Programmation d’agents « réactifs » orientés simulation avec la plateforme NetLogo
Programmation d’agents « délibératifs » orientés contrôle et gestion avec la plateforme Jade
– au niveau Master 2 Pro : Intelligence Collective
Résolution de DCSP (Distributed Constraint Solving Problems) et DCOP
Négociation entre agents
La majorité de mes supports de cours/tds se trouvent sur : http://emmanuel.adam.free.fr/site/

Profession de foi : Participer à la progression de l’IA dans le monde industriel
Ces dernières années ont montré un renouveau de l’intérêt de l’Intelligence Articielle de la part du monde industriel; que ce soit pour proposer des produits « plus intelligents », c’est-à-dire autonomes et adaptatifs, ou pour disposer d’une organisation interne « intelligente », c’est-à-dire possédant une structure qui s’adapte aux produits à réaliser dans un objectif de durabilité.
Mon parcours personnel (thèse réalisée en entreprise, des collaborations avec des collègues automaticiens au sein de mon laboratoire (le LAMIH, Laboratoire d’Automatique, de Mécanique et d’Informatique industrielle et Humaine), dans le cadre du groupe IMS2 du groupe de recherche GDR-MACS, également dans le cadre de co-encadrement de thèses) me confortent dans cette intention de contribuer à la poursuite de la progression de l’IA dans les domaines de l’Automatique, et de la Robotique.
Cette contribution peut s’effectuer en facilitant les échanges avec le groupe GDR-MACS par exemple, également en assistant le montage de journées d’échanges entre les différentes communautés.
La contribution que je me permets de proposer peut également s’effectuer au travers de communications via un site dédié, ou via les réseaux sociaux.
Plus généralement, je suis prêt à contribuer à l’AFIA sur la fonction de WebMestre adjoint, ou de Communication.


Olivier AMI (URDIA EA 4465 – Université Paris Descartes – 75)

Domaines : Programmation par Contraintes, Apprentissage Automatique, Interaction Homme Machine, Systèmes Multi-Agents et modèles corticaux, Logique Floue, Réseaux de Neurones, Simulation de processus biomédicaux.

Actions : Membre de l’AFIA depuis 2007, participation au CA de l’AFIA comme membre invité, avec montage du bulletin 93 et rédaction du bulletin 96 sur les « images », participation au GT Industriels et IA

Parcours : Ingénieur informaticien, Médecin, qualifié en radiodiagnostic, enseignant en anatomie et spécialiste de la pédagogie numérique. Thèse à Clermont Ferrand en 2007. Doctorat portant sur la simulation à partir d’imagerie médicale.

Associations : AFIA, AFRIF, SESAM – Society in Europe for Simulation applied to Medicine, SFR, RSNA.

Enseignement de l’IA : Spécialiste de la forme anatomique, Chargé de cours durant 3 ans à l’université Paris Sud, et encadrement d’étudiants travaillant sur la reconnaissance de formes à partir d’imagerie à l’université Paris Descartes

Profession de foi : Ma première proposition est de postuler au poste de Secrétaire Adjoint de l’AFIA, poste pour lequel le CA de l’AFIA recherche un candidat. La représentation du domaine de la Reconnaisance des Formes / Images / vision au CA fait partie des priorités affichées par l’AFIA; j’aiderai à mettre en place toutes actions au plan national et international pour la promotion de la reconnaissance de formes dans le domaine de l’imagerie médicale par l’IA. Je souhaite également aider l’association à lever des fonds pour soutenir et renforcer ses actions dans le domaine de l’IA auprès des industriels et des startups au travers du GT industriel.


Yves DEMAZEAU (CNRS, Grenoble – 38)

Domaines : Systèmes Multi-Agents de Très Grande Taille. Méthodologie de conception. Aspects légaux et moraux. Centrage utilisateurs. Confiance et privacité. Dynamique des organisations. Observation et évaluation. Applications pratiques (Systèmes de recommandation, Modélisation de systèmes financiers, Analyse de flux géomédiatiques).

Actions : Membre élu du CA et Président de l’AFIA depuis 2011. Coordinateur des Groupes de Travail Bureau (Stratégie globale, Révision des statuts, Organisation des groupes de travail), Conférences (PFIA, RFIA, CNIA – Conférence Nationale d’IA -, PDIA – Perspectives et Défis de l’IA -) et Communication (volume Anniversaire 60 ans de l’IA). Participation aux Groupes de Travail Applications (Enquete académiques-industriels, FIIA – Forum Industriel de l’IA-), Compétitions, et Journées Communes. Relations institutionnelles et socio-économiques. Relations internationales.

Parcours : Thèse (86) et HDR (01) de Grenoble-INP. CR (88-07) puis DR (depuis 07) au CNRS. Post-doctorat VUB (BE) (89-90). Chargé de mission en IA au MENRT (96-98). Professeur Invité SDU (DK) (depuis 02), UTS (AUS) (14-15). Création et orchestration des séries MAAMAW, CEEMAS, ICMAS et PAAMS. Coordination du groupe OFTA sur les Systèmes Multi-Agents (SMA) (02-04). Rédacteur en chef de la Revue d’Intelligence Artificielle (Lavoisier) (depuis 10). Expert en IA auprès de la Commission Européenne (depuis 95). Associations : Membre de l’AFIA depuis 89.

Enseignement de l’IA : Cours sur les Systèmes Multi-Agents (depuis 89) à Brest (FR), Bruxelles (BE), Cracovie (PL), Fortaleza (BR), Grenoble (FR), Leuven (BE), Luxembourg (LU), Madrid (ES), Montpellier (FR), Neuchâtel (CH), Odense (DK), Paris (FR), Tandil (AR), Tunis (TU). Création du MSc en Informatique INPG-UJF de Grenoble (2007-2008).

Profession de foi : Je souhaite continuer à désenfouir l’IA (consolidation de la conférence CNIA, montée en puissance des Journées Propres PDIA et FIIA, valorisation auprès des partenaires institutionnels et ceux du monde socio-économique, plan de communication sur l’IA), organiser la consolidation des synergies entre disciplines spécialisées de l’IA (Annualisation de la Plateforme IA, Nouveaux Collèges Thématiques, Nouvelle Compétition IA des Jeux Vidéos) et prolonger mes efforts en direction des disciplines connexes de l’IA (Journées Communes).


Arnaud MARTIN (Université de Rennes 1, IUT de Lannion, IRISA – 22)

Domaines : Fouille de données, fusion d’informations, Théorie des fonctions de croyance.

Actions : Co-organisateur de la journée Réseaux sociaux et IA lors de PFIA 2015 à Rennes. Co-organisateur de l’atelier bilatérale EGC&IA en 2016 sur les données participatives et sociales. Co-organisateur d’un numéro spécial de la revue RIA « Analyse Intelligente des Réseaux Sociaux ».

Parcours : Docteur de l’université de Rennes 1 sur la reconnaissance vocale en 2001, Enseignant-chercheur à l’ENSTA Bretagne de 2003 à 2010, HDR en 2010 à l’université de Bretagne Occidentale sur la fusion d’information, puis professeur des universités à l’IUT de Lannion, Université de Rennes 1

Associations : AFIA. EGC, BFAS (Belief Functions and Applications Society)

Enseignement de l’IA : Fouille de données, apprentissage supervisée, analyse de données, fusion d’informations

Profession de foi : Je souhaite m’investir pour renforcer les actions de l’AFIA en particulier dans la promotion de l’AFIA au travers son site web en tant que webmestre adjoint, mais également dans le développement des relations inter associations nationales (en particulier avec EGC) et internationales.


Davy MONTICOLO (Laboratoire ERPI, Université de Lorraine)

Profession de foi : Je suis Maitre de Conférences au laboratoire ERPI de l’Université de Lorraine à Nancy. J’enseigne l’ingénierie des connaissances, le Web Intelligence à l’ENSGSI. J’ai obtenu mon HDR en décembre 2015. Mes travaux de recherche concernent la conception de systèmes multi-agents dédiés à la gestion de connaissances, la construction d’ontologies et les systèmes d’aide à la décision. J’organise depuis 2008 le workshop International IEEE KARE (Knowledge Acquisition Reuse and Evaluation). Depuis 2010, je suis membre du conseil d’administration de l’AFIA. J’ai participé à l’élaboration du dossier sponsoring, à l’organisation de conférences, de journées bilatérales (MACS&IA 2013, 2015) et depuis 2011 je m’occupe de la gestion des adhésions. Je souhaite continuer à contribuer au développement de l’AFIA en participant aux réflexions concernant l’évolution de la recherche et de l’IA en France et de l’enseignement de l’IA dans nos universités.


Philippe MORIGNOT (institut VeDeCoM, Versailles)

http://philippe.morignot.free.fr

Domaine : planification, contraintes, robotique, systèmes de transport intelligents.

Parcours : ingénieur (Centrale Paris’86) et doctorat en Intelligence Artificielle (Télécom ParisTech’91). J’ai été chercheur postdoctoral (KSL à l’université de Stanford en Californie 92-96, INRIA Grand Est à Nancy 96, ICS-FORTH en Grèce 96-97, Fraunhofer Institute IAIS en Allemagne 97), puis ingénieur (IBM-ILOG 97-98, Pacte Novation 98-03, AXLOG 03-08), puis chercheur contractuel (Robotics Lab. CEA LIST 09-11, RITS puis LIFEWARE à INRIA Rocquencourt 12-15) puis chercheur senior (institut VeDeCoM 16-présent).

Associations : GdR Robotique, Association for constraint programming

Enseignement : planification d’action, programmation par contraintes, programmation linéaire, systèmes à base de connaissance (M2, EPITA), et par le passé dans plusieurs écoles d’ingénieurs parisiennes.

Activités à l’AFIA : je suis élu au conseil d’administration de l’AFIA depuis 2003. J’ai été rédacteur en chef du bulletin pendant près de 10 ans, puis rédacteur et souhaite le rester. J’ai été président du comité d’organisation de la compétition Intelligence Artificielle sur Robots lors de RFIA’16. Je souhaite rapprocher les communautés I.A. et Robotique (par exemple, par la création d’un collègue Robotique & I.A.) et participer au montage de la compétition I.A. sur robots en 2018.


Jean-Denis MULLER (Veolia Recherche & Innovation, Limay et Maisons-Laffitte – 78)

Domaine : apprentissage automatique, vision artificielle, applications de l’IA.

Actions : membre élu du conseil d’administration de l’AFIA de 2004 à 2013, vice-président de 2011 à 2013, j’ai animé le comité d’organisation de la plate-forme AFIA 2011 à Chambéry, au cours de laquelle nous avons cherché à ouvrir plus largement la plate-forme aux différentes communautés de l’IA et proposé une série d’événements destinés au grand public (conférence-débat, exposition et démonstrations, café des sciences). Aux côtés d’Yves Demazeau, j’ai également initié à cette époque la réflexion sur les relations industrielles de l’AFIA. En 2013, mobilisé par de nouvelles responsabilités professionnelles nécessitant de fréquents déplacements, je n’ai pas sollicité le renouvellement de mon mandat.

Parcours : ingénieur en vision et intelligence artificielle, titulaire du DEA en IA de l’Université de Caen, docteur en mathématiques appliquées (Supaéro, 1993), j’ai préparé ma thèse chez IBM avant de rejoindre le CEA. Après 12 ans de recherche appliquée en intelligence embarquée, imagerie aérospatiale puis surveillance géophysique, j’y ai fondé une équipe pluridisciplinaire focalisée sur les applications industrielles et médicales de l’IA. Cette équipe s’étant rapidement développée et ayant trouvé sa dynamique propre, j’ai choisi d’explorer la voie de la création de start-up. Cela m’a permis de mieux comprendre les mécanismes de l’innovation, i.e. du passage d’un prototype validé à un produit dont la valeur est reconnue par des utilisateurs. Revenu dans la recherche publique, j’ai dirigé pendant 3 ans le Département traitement de l’information et modélisation de l’ONERA avant de prendre, l’année dernière, la direction du département d’innovation numérique du groupe Veolia, dont le métier est la gestion optimisée des ressources (eau, énergie, déchets) et l’économie circulaire.

Associations : dans les années 90, j’ai été trésorier puis président de l’Association des connexionnistes en thèse, qui réunissait les doctorants français dans le domaine des réseaux de neurones, puis membre du conseil d’administration de l’association Neurosciences et sciences de l’ingénieur, née de la volonté de dialogue entre ces deux communautés et organisatrice des journées annuelles NSI. Je fais actuellement partie du Conseil d’orientation de Challenge+, formation-action à la création d’entreprises de haute technologie du Centre d’entrepreneuriat HEC.

Enseignement de l’IA : j’ai assuré un cours d’initiation à l’IA au CNAM et en école d’ingénieurs mais je n’ai plus d’activité dans ce domaine.

Profession de foi : je trouve une motivation sans cesse renouvelée dans le développement de solutions avancées d’intelligence artificielle, ce qui me conduit à considérer avec autant d’intérêt toutes les approches – qu’elles soient ou non dans l’actualité médiatique. Depuis 25 ans, j’ai eu la chance de contribuer à des travaux pluridisciplinaires ayant conduit à des réalisations concrètes dans des secteurs d’activité multiples : aéronautique et espace, micro-électronique industrielle et grand public, transport maritime et terrestre, sécurité civile, biologie et santé, énergie, environnement et économie circulaire… Ayant travaillé dans des contextes et avec des acteurs variés (laboratoires de recherche, hôpitaux, collectivités, grands groupes industriels, ETI, PME et start-ups), j’apporte à l’AFIA cette expérience diversifiée des écosystèmes d’innovation afin de favoriser les connexions entre la recherche publique, le monde économique et le citoyen. Je propose en particulier de m’investir dans la communication de l’association.


 Serena VILLATA (CNRS – Laboratoire d’Informatique, Signaux et Systèmes de Sophia Antipolis)

Domaines : Intelligence artificielle, représentation des connaissances et raisonnement, argumentation, systèmes d’agents, web sémantique

Actions : J’ai participé et je participe couramment à des projets (ANR, H2020) en charge des parties liées à l’Intelligence Artificielle. J’ai organisé les Rencontres des Jeunes Chercheurs en Intelligence Artificielle (RJCIA) en 2016. J’étais Program Chair de la conférence PRIMA (18th International Conference on Principles and Practice of Multi-Agent Systems) en 2015, et je serai General Chair de PRIMA en 2017. Je fais partie du Steering Committee de COMMA (Computational Model of Arguments) et de NorMAS (Normative Multiagent Systems). Je fais partie du Comite de Programme de conférences majeures en Intelligence Artificielle, notamment IJCAI, ECAI, AAAI et AAMAS.

Parcours :
Doctorat d’informatique de l’Université de Turin (Italie) – Université de Luxembourg en 2010,
Starting Research position INRIA de 2012 au 2015,
Chargée de Recherche Première Classe au CNRS – Laboratoire I3S Sophia Antipolis depuis octobre 2015.

Associations : Membre de l’AFIA depuis 2012.

Enseignement de l’IA :

Enseignement de la théorie de l’argumentation a l’école d’été EASSS (European Agent Systems Summer School) en 2011 et 2012,
Enseignement de l’argument mining a l’école d’été ESSLLI (29th European Summer School in Logic, Language, and Information) en 2017,
Organisation de tutoriels et interventions sur l’argumentation et le raisonnement normatif.

Profession de foi : Je souhaite m’investir à consolider les synergies avec les différentes associations d’IA en Europe, notamment en Italie, en Allemagne, en Espagne et aux Pays Bas. Le but sera d’organiser des journées bilatérales avec ces associations. Je souhaite également co-organiser certaines journées bilatérales avec d’autres sociétés savantes françaises.
Je suis également candidate au poste de trésorier adjoint. Mon but sera en particulier de poursuivre l’amélioration des services d’adhésion de l’association et d’aider à l’organisation des événements soutenus par l’AFIA.

PDIA 2016

L’Association Française pour l’Intelligence Artificielle (AFIA) organise sa troisième journée PERSPECTIVES ET DEFIS DE l’IA sur le thème : IMPACT SOCIAL DE L’IA.

Après six décennies de recherche fondamentale ou appliquée et une vingtaine d’années de déploiement dans les industries et les services, l’Intelligence Artificielle (IA) a acquis une visibilité inédite. Chercheurs et industriels ne souhaitent pas travailler en vase clos et veulent aller à la rencontre de tous ceux dont les vies professionnelles et personnelles vont connaitre une mutation. Tel est le sens donné à cette journée.
Les médias rendent abondamment compte des applications de l’IA, de ses promesses ainsi que des craintes qu’elle suscite. D’importantes mutations sont en gestation, la vie sociale va connaître des bouleversements qu’il est déjà possible d’esquisser, leur ampleur et leur calendrier faisant débat. En organisant cette journée, l’AFIA veut contribuer à éclaircir ces horizons nouveaux.

Cette journée se tient sous le patronage du MESR DGRI, de l’ISCC et avec le soutien de la Fondation Telecom.

Date et Lieu
• Date : 07 octobre 2016
• Lieu : Amphi Thévenin, Télécom ParisTech, 46 rue Barrault, 75013 Paris

Programme
• 09h00 Accueil des participants
• 09h10 Introduction de la journée par Yves Demazeau (Président de l’AFIA), Pascal Estraillier (Chargé de mission STIC MESR DGRI), Pascal Griset (Directeur de l’ISCC)
• 10h00 « La société du calcul. Enjeux et promesses de la massification des données » par Dominique Cardon (Sciences po/Medialab)
• 10h45 Pause
• 11h00 « Blockchains, registres distribués (ledgers) & IA», par Laurent Leloup (Président de France Blocktech, co-fondateur de aeDeus Group)
• 11h45 « Comment développer l’éthique des algorithmes et la loyauté des plateformes ? Peut-on esquisser ces nouveaux concepts ? » Thierry Marcou (FING)
• 12h30 Buffet
• 13h45 « Apprendre à vivre avec les systèmes d’IA » par Aymeric Poulain Maubant (coordinateur du cahier de veille Intelligences Artificielles de la Fondation Télécom)
• 14h00 « L’IA, levier de la profonde mutation de l’industrie financière » par François Leclerc, ancien conseiller au développement de l’AFP, journaliste spécialisé dans les questions financières
• 14h45 « L’IA et la métamorphose de la médecine, nouveaux business et intervenants » par Florence Pinaud, journaliste spécialisée en biotechnologies et génomiques pour la Tribune Hebdo
• 15h30 Pause
• 15h45 « L’information revisitée » par Eric Scherer (Directeur de la Prospective France Télévisions)
• 16h30 Fin de la journée.

Inscriptions
Les inscriptions à la journée (gratuites pour les membres de l’AFIA ou de la Fondation Telecom, 30 € sinon) sont obligatoires et à effectuer sur le site : http://inscriptions.afia.asso.fr/ . Le déjeuner est offert à toutes les personnes qui se seront inscrites à PDIA 2016 avant le 04/10/16, et seulement à celles-ci.

Plus d’information et détail des présentations (flyer) disponibles sur : http://inscriptions.afia.asso.fr/

CNIA 2016

Conférence Nationale en Intelligence Artificielle 2016

Les actes de la Conférence Nationale en Intelligence Artificielle sont disponibles en ligne ici.

 

Appel téléchargeable : cnia-2016-appel

Président du Comité de Programme :

  • Philippe Mathieu (CRIStAL, Lille1)

La Conférence Nationale en Intelligence Artificielle (CNIA) constitue un point de rencontre unique et convivial pour la communauté IA permettant de rapprocher les différentes disciplines qui la composent et d’établir des passerelles entre elles. La conférence s’adresse à l’ensemble de la communauté en IA. Elle est l’occasion pour l’ensemble de la communauté IA française de témoigner des dernières avancées en IA, de présenter ses résultats les plus récents, mais aussi de rapprocher les différentes communautés spécialisées.

Nous vous invitons à soumettre des articles mettant en valeur vos derniers résultats en IA à CNIA 2016. Ces recherches peuvent être de natures diverses : méthodologiques, théoriques ou expérimentales, développement d’algorithmes, conception d’outils, de systèmes ou d’applications.

Section Spéciale : Applications Pratiques en Intelligence Artificielle

 Co-Présidents du Comité de Programme :

  • Domitile Lourdeaux (HEUDIASYC, Compiègne)
  • Christian de Sainte-Marie (IBM, Gentilly)

Les recherches en IA menées ces dernières années ont abouti à des résultats prometteurs et l’IA se trouve au cœur de nombreuses applications performantes qui révolutionnent notre vie quotidienne ou plus discrètes, tandis que d’autres très prometteuses sont en passe de le devenir. L’objectif de cette Section Spéciale (APIA 2015) est de faire un tour d’horizon des applications concrètes de l’IA qui couronnent de succès cette opérationnalisation de l’IA et des travaux de recherche qui le seront bientôt.

La section favorisera l’échange entre chercheurs académiques, industriels et autres pour partager leurs expériences, débattre des verrous rencontrés, des méthodes mises en œuvre pour enrichir le potentiel applicatif des modèles et outils de l’IA et les besoins naissants, en mettant en valeur l’IA de ces applications.

 Section Spéciale : Rencontre des Jeunes Chercheurs en Intelligence Artificielle

Présidente du Comité de Programme :

  • Serena Villata (CNRS, I3S)

L’objectif de cette Section Spéciale (RJCIA) est double: (i) former les jeunes chercheurs à la préparation d’un article, à sa révision pour tenir compte des observations émises, et à sa présentation devant un auditoire de spécialistes ; (ii) permettre aux jeunes chercheurs préparant une thèse en IA, ou l’ayant soutenue depuis peu, de présenter leurs travaux et de former des contacts avec d’autres jeunes chercheurs, et d’élargir leurs perspectives en échangeant avec des spécialistes d’autres domaines de l’IA.

Le premier auteur doit être doctorant ou docteur depuis moins d’un an (thèse en cours, ou soutenue en 2015). (i) Communications de synthèse : les doctorants en 1ère année présentent leur sujet, en incluant un état de l’art, problématiques, et pistes de travail. Les communications attendues sont de deux types : (ii) Communications de recherche : les jeunes chercheurs plus confirmés présentent des travaux de recherche originaux.

Liste des thématiques

  • Apprentissage supervisé, non supervisé, par renforcement
  • Environnements Informatiques d’Apprentissage Humain
  • Raisonnement à base de modèles, Raisonnement à partir de cas
  • Fouille de masse de données, Fouille de graphes, Fouille de textes
  • Impact du Big Data en IA
  • Impact et utilisation des données ouvertes en IA
  • Satisfaction de contraintes
  • Représentation des connaissances, Modèles de raisonnement, Automatisation du raisonnement, Planification
  • Agents autonomes et Systèmes Multi-Agents
  • Informatique émotionnelle, Interaction humain-agent
  • Robotique autonome, contrôle intelligent dans les systèmes robotiques
  • Gestion des connaissances : modélisation, organisation, optimisation et traitement
  • Gestion des connaissances : modélisation, organisation, optimisation et traitement
  • Traitement automatique des langues
  • Données liées, données ouvertes, publication de données
  • Web de données, web sémantique, ontologies.
  • Extraction d’information, Indexation sémantique de contenu
  • Visualisation de données et de connaissances
  • Validation, évaluation de la qualité des données, des connaissances et des performances
  • Langages de programmation pour l’IA, programmation logique
  • Plates-formes et environnement de développement en IA

 

Appel à Communications

La langue de la conférence est le français, mais les communications en anglais seront acceptées. La soumission d’articles se fait sur article complet (format : 6 pages, double colonne).

Les meilleurs papiers seront invités à contribuer à un numéro spécial de la Revue d’Intelligence Artificielle.

 

Calendrier

  • Soumission des papiers : 26 février 2016
  • Notification aux auteurs : 29 avril 2016
  • Version finale : 13 mai 2016

FIIA 2016

Forum Industriel de l’IA 2016

Le Forum s’est déroulé dans les locaux de Télécom Paris Tech le 14 avril 2016. Il a été l’occasion de la première rencontre de la communauté industrielle concerné par l’IA et a permis un premier dialogue riche en son sein. On trouvera toutes les informations relatives à la journée sur la page dédiée en suivant le lien Forum 2016.

 

PDIA 2015

L’Association Française pour l’Intelligence Artificielle organise sa deuxième journée sur les PERSPECTIVES ET DEFIS DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE.

La thématique de la journée est de prendre du recul sur les progrès en apprentissage machine (apprentissage artificiel), et de discuter de son avenir par rapport au domaine de l’IA. L’IA est traditionnellement associé à des approches symboliques de manipulation de la connaissance, alors que l’apprentissage machine est essentiellement fondé sur des approches statistiques. Les deux versants sont-ils vraiment opposés ou va-t-on vers une synthèse, et si oui, de quelle façon.

Date et Lieu

  • Date :  08 octobre 2015
  • Lieu : Salle A709, Université Paris-Dauphine, Pl. du M. de Lattre de Tassigny, 75016 Paris

Programme

  • 09h40 Introduction de la journée par Yves Demazeau (Président de l’AFIA) et Philippe Muller (coordonnateur du Groupe de Travail Recherche de l’AFIA)
  • 10h00 « Apprentissage (et) statistique : de l’âge de raison à l’empire des normes » par Antoine Cornuejols (AgroParisTech, Paris)

L’intervention se propose de montrer comment l’apprentissage automatique a d’abord épousé le cœur de l’Intelligence Artificielle : représentation des connaissances et raisonnement, puis comment et pourquoi l’approche de l’apprentissage statistique a éclos dans les années 1980 et s’est finalement imposé comme un paradigme dominant. La conférence se terminerai avec une réflexion sur la question : est-ce que le schéma « critère inductif basé sur une formalisation statistique + optimisation » est un horizon indépassable ?

  • 10h45 Pause
  • 11h00 « 25 ans de noyaux… Et après ? » par Liva Ralaivola (Université Aix-Marseille, Marseille)

Les méthodes à noyaux, développées dans les années 90 avec l’avènement des machines à vecteurs de support, ont constitué une avancée majeure en l’apprentissage statistique. Elles ont permis d’aborder de nombreuses tâches avec des validités algorithmique et statistique prouvées et une efficacité pratique attestée. Au temps de l’avènement des problématiques big data et des méthodes du type deep learning, nous donnons quelques pistes pour déterminer la place des méthodes à noyaux dans le paysage de l’apprentissage aujourd’hui. 

  • 11h45 « Apprentissage par renforcement et transfert de connaissance » par Alessandro Lazaric (INRIA Lille – Nord Europe)

L’apprentissage par renforcement (AR) permet d’apprendre par expérience directe comment se comporter de manière optimale dans des environnements incertains. Les techniques existantes permettent comportements quasi-optimaux, mais le processus d’AR doit être redémarré chaque fois que les tâches à résoudre changent. Nous montrons comment l’extraction de connaissance de la solution d’une tâche et le transfert de cette connaissance pour la résolution de nouvelles tâches permet de surmonter cette limitation. 

  • 12h30 Buffet
  • 14h00 « Acquisition et mémorisation de l’information mentale : de Shannon à l’IA » par Claude Berrou (Telecom Bretagne, Brest)

Le modèle de communication proposé par Shannon en 1948 peut servir de point de départ dans la compréhension des principes de l’acquisition et de la mémorisation de l’information mentale afin d’en tirer des enseignements précieux pour l’intelligence artificielle. En particulier, les notions d’apprentissage statistique (à comparer au codage de source) et d’apprentissage symbolique (à comparer au codage de canal) peuvent être réunies et exploitées dans un même schéma d’acquisition parcimonieuse et de mémorisation robuste.

  • 14h45 « Apprentissages en interaction » par Michèle Sebag (CNRS, Paris)

Pour certains problèmes mal définis ou sous-spécifiés, l’apprentissage d’un agent doit faire intervenir l’humain dans la boucle ; le rôle de l’humain est d’indiquer ses préférences quant au comportement le plus approprié de l’agent. La situation présente plusieurs difficultés. Le nombre de jugements de préférence demandé à l’humain doit rester limité. Ces jugements peuvent être incohérents, L’agent doit proposer des choix présentant un bon compromis exploration / exploitation. Enfin, l’humain s’adapte au comportement de l’agent.

  • 15h30 Clôture

 

Organisation

Cet événement est organisé par Philippe Muller et Yves Demazeau pour l’Association Française d’Intelligence Artificielle (AFIA).

Inscriptions

L’accès à la journée PDIA 2015 est limité aux seules personnes qui se seront inscrites avant le 05 octobre 2015 sur le site des inscriptions : http://inscriptions.afia.asso.fr/

Cette journée est suivie de l’Assemblée Générale Ordinaire 2015 de l’AFIA, incluant bilans 2015, prévisions 2016 et est précédée par une conférence invitée de Salem Benferhat, nouvel « ECCAI Fellow ».

 

 

Assemblée Générale Ordinaire de l’AFIA                                                                   

  • Date :  08 octobre 2015
  • Lieu :  Salle A709, Université Paris-Dauphine, Pl. du M. de Lattre de Tassigny, 75016 Paris
  • 15h45 « Evolution et traitement des informations imparfaites » par Salem Benferhat (Université d’Artois, Lens)

L’exposé aborde le problème de l’automatisation des différents types de raisonnement de sens communs. Il fait le point sur des modèles informatiques qui permettent d’une part de prendre en compte des connaissances / ontologies / croyances / préférences incertaines, imprécises, causales et incohérentes et d’autre part de répondre aux requêtes complexes des utilisateurs. L’exposé présente des perspectives de recherche sur des questions pratiques qui tireront profit de l’abondance des données et de l’accessibilité multiple des technologies.

  • 16h15 Assemblée Générale Ordinaire 2015 de l’AFIA
  • 18h00 Cocktail

PDIA 2014

L’Association Française pour l’Intelligence Artificielle organise sa première journée sur les PERSPECTIVES ET DEFIS DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE en l’honneur des « ECCAI Fellows » français élus en 2014.

Cette journée se tient sous le patronage du MESR Direction Générale de la Recherche et de l’Innovation (DGRI), du CNRS Institut des Sciences de l’Information et de leurs Interactions (INS2I), et de Inria.

Date et Lieu 

  • Date : 02 octobre 2014
  • Lieu :  Salle A709, Université Paris-Dauphine, Pl. du M. de Lattre de Tassigny, 75016 Paris

Programme 

  • 09h20   Introduction de la journée par Yves Demazeau (Président de l’AFIA)
  • 09h30 Ouverture de Pascal Estraillier (Chargé de mission STIC à la MESR DGRI, Direction Générale de la Recherche et de l’Innovation)
  • 09h40 Ouverture de Michel Bidoit (Directeur Scientifique de l’Institut INS2I du CNRS, Institut des Sciences de l’Information et de leurs Interactions)
  • 09h50 Ouverture de Bertrand Braunschweig (Directeur du Centre Inria Rennes Bretagne Atlantique)
  • 10h00 « Quelles logiques pour les systèmes multi-agents ? » par Andreas Herzig (IRIT, CNRS)

On présente un état de l’art sur les modèles logiques des systèmes multi-agents en se focalisant sur les concepts centraux : connaissance, croyance, temps et action. Dans une perspective de représentation des connaissances, il discute les aspects problématiques des approches standard et pose la question de « Quelles logiques pour les systèmes multi-agents ? « . Andreas présente les différents modèles qu’il a réalisés durant sa carrière et il les positionne dans cet état de l’art.

  • 10h45 Pause
  • 11h00 « Créativité et style : de nouveaux problèmes pour l’IA » par François Pachet (Sony CSL, Sony)

On place les questions de créativité, forme spécifique de l’intelligence humaine, et de style dans une perspective de renouvellement de la notion de problème, centrale dans notre discipline. L’exposé décline ces notions sous la forme de « bons » problèmes pour l’IA, qui soient à la fois bien posés et difficiles. Des applications dans le domaine des arts et du divertissement illustrent ses propos, plus particulièrement en relation avec la musique, sa spécialité.

  • 11h45 « Problèmes combinatoires de décision sous incertitude » par Hélène Fargier (IRIT, CNRS)

On propose un état de l’art sur les « Problèmes combinatoires de décision sous incertitude ».  L’aide à la décision, en particulier sous incertitude, est un sujet aux traditions scientifiques anciennes, particulièrement en économie et en psychologie cognitive. Du fait de l’intérêt fondateur de l’IA pour les questions de représentation des connaissances et de raisonnement, de nouvelles approches logiques et qualitatives du problème ont été proposées permettant de raisonner non simplement pour savoir, mais aussi pour agir.

  • 12h30 Buffet
  • 14h00 « Représenter, communiquer, échouer » par Jérôme Euzenat (LIG, Inria)

On aborde l’utilisation de connaissances dans la communication entre agents informatiques et humains. A partir du web sémantique, il retrace les travaux visant à la mise en regard de représentations différentes. Réfutant le modèle d’ingénierie classique qui cherche à déterminer à l’avance les conditions de succès d’une communication, il défend la perspective de la communication interpersonnelle qui tire parti des multiples échecs pour être robuste et pour s’adapter à son contexte.

  • 14h45 « La théorie computationnelle de l’argumentation » par Leila Amgoud (IRIT, CNRS)

On élabore autour de « la théorie computationnelle de l’argumentation ». L’argumentation est l’activité d’un agent lorsqu’il essaye de persuader un ou plusieurs agents (voire de s’auto-persuader) d’adopter un point de vue. La persuasion se fait par échange d’arguments soutenant ou réfutant le point de vue. Elle montre les différentes manières de formaliser cette activité et de l’utiliser pour résoudre des problèmes bien connus en IA tels que le raisonnement en présence d’informations incohérentes et l’aide à la décision sous incertitude.

  • 15h30 Clôture

 

Organisation

Cet événement est organisé par Yves Demazeau et Olivier Boissier pour l’Association Française d’Intelligence Artificielle (AFIA).

Inscriptions

L’accès à la journée PDIA 2014 est limité aux seules personnes qui se seront inscrites avant le 29 septembre 2014 sur le site des inscriptions : http://inscriptions.afia.asso.fr/

Cette journée est suivie de l’Assemblée Générale Ordinaire 2014 de l’AFIA, incluant bilans 2014, prévisions 2015 et est précédée par une intervention des élus des sections 06 et 07 du CoNRS.

A propos de l’AFIA

L’objet de l’AFIA, Association Loi 1901 sans but lucratif, est de promouvoir et de favoriser le développement de l’Intelligence Artificielle (IA) sous ses différentes formes, de regrouper et de faire croître la communauté française en IA, et d’en assurer la visibilité.

L’AFIA anime la communauté par l’organisation de grands rendez-vous annuels. En alternance les années impaires et paires, l’AFIA organise la « Plate-forme IA » (PFIA 2013 Lille, PFIA 2015 Rennes, PFIA 2017 Caen) et la « Conférence Nationale en Intelligence Artificielle » (CNIA) au sein du Congrès RFIA (RFIA 2014 Rouen, RFIA 2016 Clermont-Ferrand). Chaque année se tiennent également en ces occasions les « Rencontres des Jeunes Chercheurs en IA » (RJCIA) et la « Conférence sur les Applications Pratiques de l’IA » (APIA) comme autant de Sections Spéciales de CNIA.

A l’occasion de son édition 2017 la Plate-Forme IA de l’AFIA, qui se tiendra à Caen du 3 au 7 juillet à (PFIA 2017 Caen) accueillera, outre la 15ème RJCIA et la 3ème APIA, les 11èmes Journées IAF, la 28ème Conférence IC, les 12ème Journées JFPDA, et les 25ème Journées JFSMA. L’AFIA y organise également une compétition « IA dans Jeux Vidéos », un tout nouvel espace de rencontre de la communauté en IA.

Forte du soutien de ses 340 adhérents actuels, l’AFIA assure :

– Le maintien d’un site web dédié à l’IA, reproduisant également les Brèves : AFIA
– Une journée recherche annuelle sur les Perspectives et Défis en en IA (PDIA 2016)
– Une journée industrielle annuelle ou Forum Industriel en IA (FIIA 2016)
– La remise annuelle d’un Prix de Thèse de Doctorat en IA,
– Le soutien à des Collèges ayant leur propre activité, actuellement :
– Collège Industriel (depuis janvier 2016)
– Collège Ingénierie des Connaissances (depuis avril 2016)
– La parution trimestrielle des Bulletins de l’AFIA, en accès libre à tous,
– La diffusion mensuelle de Brèves sur les actualités de l’IA en France et à l’étranger,
– La réponse aux consultations officielles (MENESR, MEIN, ANR, CGPME, …),
– Un lien entre adhérents sur les réseaux sociaux LinkedIn et Facebook, et Twitter.
– La réponse à la presse écrite et à la presse orale, également sur internet.

L’AFIA organise aussi des Journées communes à un rythme mensuel (en 2016 : Extraction et Gestion des Connaissances & IA avec EGC, Réalité Virtuelle & IA avec l’AFRV, Traitement Automatique des Langues & IA avec l’ATALA, Santé & IA avec l’AIM, Reconnaissance des Formes & IA avec l’AFRIF, Classification et IA avec la SFC, Systèmes d’Information et IA avec INFORSID) et avec des GdR du CNRS (en 2016 : Robotique & IA avec le GdR Robotique, Masses de Données, Informations et Connaissances en Sciences avec le GdR MaDICS).

Finalement l’AFIA contribue à la participation de ses membres aux grands événements de l’IA. Ainsi, les membres de l’AFIA, pour leur inscription à RFIA 2016, ont-ils bénéficié d’une réduction équivalente à deux fois le coût de leur adhésion à l’AFIA.

Nous vous invitons à adhérer à l’AFIA pour contribuer au développement de l’IA en France. L’adhésion peut être individuelle ou, à partir de cinq adhérents, être réalisée au titre de personne morale (institution, laboratoire, entreprise). Pour adhérer, il suffit de vous rendre sur le site des Adhésions de l’AFIA.

Journée PERSPECTIVES ET DEFIS DE l’IA sur le thème : IMPACT SOCIAL DE L’IA

L’Association Française pour l’Intelligence Artificielle (AFIA) organise sa troisième journée PERSPECTIVES ET DEFIS DE l’IA sur le thème : IMPACT SOCIAL DE L’IA.

Après six décennies de recherche fondamentale ou appliquée et une vingtaine d’années de déploiement dans les industries et les services, l’Intelligence Artificielle (IA) a acquis une visibilité inédite. Chercheurs et industriels ne souhaitent pas travailler en vase clos et veulent aller à la rencontre de tous ceux dont les vies professionnelles et personnelles vont connaitre une mutation. Tel est le sens donné à cette journée.
Les médias rendent abondamment compte des applications de l’IA, de ses promesses ainsi que des craintes qu’elle suscite. D’importantes mutations sont en gestation, la vie sociale va connaître des bouleversements qu’il est déjà possible d’esquisser, leur ampleur et leur calendrier faisant débat. En organisant cette journée, l’AFIA veut contribuer à éclaircir ces horizons nouveaux.

Cette journée se tient sous le patronage du MESR DGRI, de l’ISCC et avec le soutien de la Fondation Telecom.

Date et Lieu
• Date : 07 octobre 2016
• Lieu : Amphi Thévenin, Télécom ParisTech, 46 rue Barrault, 75013 Paris

Programme
• 09h00 Accueil des participants
• 09h10 Introduction de la journée, interventions de Yves Demazeau (Président de l’AFIA), Pascal Estraillier (Chargé de mission STIC MESR DGRI), Pascal Griset (Directeur de l’ISCC)
• 10h00 « La société du calcul. Enjeux et promesses de la massification des données » par Dominique Cardon (Sciences po/Medialab)
• 10h45 Pause
• 11h00 « Blockchains, registres distribués (ledgers) & IA», par Laurent Leloup (Président de France Blocktech, co-fondateur de aeDeus Group)
• 11h45 « Comment développer l’éthique des algorithmes et la loyauté des plateformes ? Peut-on esquisser ces nouveaux concepts ? » Thierry Marcou (FING)
• 12h30 Buffet
• 13h45 « Apprendre à vivre avec les systèmes d’IA » par Aymeric Poulain Maubant (coordinateur du cahier de veille Intelligences Artificielles de la Fondation Télécom)
• 14h00 « L’IA, levier de la profonde mutation de l’industrie financière » par François Leclerc, ancien conseiller au développement de l’AFP, journaliste spécialisé dans les questions financières
• 14h45 « L’IA et la métamorphose de la médecine, nouveaux business et intervenants » par Florence Pinaud, journaliste spécialisée en biotechnologies et génomiques pour la Tribune Hebdo
• 15h30 Pause
• 15h45 « L’information revisitée » par Eric Scherer (Directeur de la Prospective France Télévisions)
• 16h30 Fin de la journée.

Inscriptions
Les inscriptions à la journée (gratuites pour les membres de l’AFIA ou de la Fondation Telecom, 30 € sinon) sont obligatoires et à effectuer sur le site : http://inscriptions.afia.asso.fr/ . Le déjeuner est offert à toutes les personnes qui se seront inscrites à PDIA 2016 avant le 04/10/16, et seulement à celles-ci.

Plus d’information et détail des présentations (flyer) disponibles sur : http://inscriptions.afia.asso.fr/