Nos activités

L’AFIA lance un défi lors de la nuit de l’info 2016 : 1et 2 décembre 2016

La prochaine Nuit de l’info aura lieu les 1 et 2 décembre 2016, de 16h40 à 08h00. Le principe est très simple: Le jeudi 1, au coucher du Soleil, 16h40, en séance plénière: les organisateurs remettent un sujet (le même pour toute la France) aux participants. Les étudiants s’organisent en groupes (sur un ou plusieurs sites) : ils développent un projet (informatique, marketing, rédactionnel, …) tout en ciblant un ou plusieurs défis. Le vendredi 2, au lever du Soleil, 08h00, les développements sont figés. Le vendredi matin, pendant que les étudiants dorment des jurys se réunissent (un jury par défi) et examinent les travaux réalisés par les différentes équipes durant la nuit. Le défi que propose l’AFIA est décrit ci-dessous, pour les étudiants, n’hésitez pas à le relever, et pour les enseignants incitez vos étudiants à le tenter.

Défi : Mettez de l’intelligence dans votre moteur

Prix : Un chèque de 1000 euros et une invitation à présenter une démonstration lors de la compétition IA et Jeux Vidéos organisée par l’AFIA au cours de la plateforme PFIA 2017.

Défi : Vous mettez en œuvre une ou plusieurs méthodes d’Intelligence Artificielle (IA) dans votre projet et vous indiquez en quoi ces méthodes rendent votre réalisation plus performante ou pertinente. Vous pouvez faire appel à des techniques classiques, en cours de développement ou futuristes. L’équipe qui aura mis le plus en avant les avantages de l’utilisation de l’IA dans son projet remportera ce défi.

Éléments attendus/critères de notation :
– Une description des problématiques IA rencontrées dans votre projet,
– Une explication de l’intégration de l’IA dans votre application (vous pourrez décrire ce que vous avez réalisé qui relève de l’IA ou ce que vous auriez pu faire avec des outils d’IA existants ou imaginaires),
– Une analyse des avantages et inconvénients de cette intégration
Quatre notes permettront d’évaluer les systèmes : applicabilité/mise en œuvre, innovation, spectre couvert en IA, qualité des explications.

Comité d’organisation et Jury : Carole Adam, Patrick Albert, Florence Bannay, Cédric Buche, Thomas Guyet, Philippe Morignot, Bruno Patin, Sylvie Saget.
Contact Florence.Bannay[AT]irit.fr

Partenaire : L’Association Française pour l’Intelligence Artificielle (AFIA http://www.afia.asso.fr ) est la société savante consacrée à l’IA, qui fédère la communauté de l’IA francophone.
L’IA est un domaine multiforme qui regroupe des sujets aussi divers que le raisonnement, l’aide à la décision, l’ingénierie des connaissances, le traitement automatique de la langue, l’apprentissage, les systèmes multi-agents, pour n’en citer que quelques-uns…

PS: Si ce défi vous a plu, vous pourrez relever celui de la compétition Intelligence Artificielle et jeux vidéos (http://www.enib.fr/~even/BotContest2017.html) que l’AFIA organise lors de la plateforme PFIA 2017 du 3 au 7 juillet 2017 à Caen (https://pfia2017.greyc.fr/).

Big Data & Intelligence Artificielle – Journée d’étude le 2 décembre 2016 à Lyon

L’AFIA et le GdR MaDICS du CNRS organisent une journée d’étude sur l’articulation entre les problématiques posées par l’Intelligence Artificielle (IA) et celles posées par l’arrivée des données massives et le développement de la Science des Données (SD). L’IA ne constitue-t-elle qu’un terrain d’application aux techniques développées en SD ? Les réflexions menées en IA peuvent-elles impacter la manière dont les recherches en big data sont menées ? Les dernières avancées en SD sont-elles promises à résoudre la question du sens traitée en IA depuis de nombreuses années ? La notion de modèle va-t-elle disparaître au profit de systèmes ascendants fondés sur l’accumulation des données ? Pour le moins, les deux champs de recherche partagent des interrogations communes, comme la place de l’humain et le degré d’autonomie des systèmes mis en place. La journée constituera un lieu naturel de discussions et d’échanges sur ces questions.

Date : 02 décembre 2016
Lieu : Maison International des Langues et des Cultures, 35 rue Raulin, 75007 Lyon

Cet événement est organisé par Julien Velcin pour l’Association Française d’Intelligence Artificielle (AFIA) et Vincent Claveau pour le GdR Masse de Données, Informations et Connaissances en Sciences du CNRS (GdR MaDICS). La journée est organisée avec le soutien du laboratoire ERIC.

Les inscriptions se font sur le site http://bigia2016.irisa.fr/#inscription. L’inscription est gratuite mais obligatoire. L’organisation et la prise en charge du déjeuner restent à la discrétion des participants.

Prix de thèse en Intelligence Artificielle : règlement

Prix de thèse en Intelligence Artificielle édition 2017

  • L’AFIA reconduit en 2017 son Prix de Thèse IA, pour faire connaître et reconnaître les meilleurs travaux de recherche des jeunes chercheurs de notre discipline.
  • Les travaux proposés devront avoir été soutenus en 2016 et le candidat être à jour de sa cotisation AFIA 2017.
  • Jean-Gabriel Ganascia est le Président du Jury du Prix de Thèse IA 2017.
  • Le 1er Prix est doté d’un montant de 1000 €. Le lauréat du 1er Prix sera en outre invité à présenter ses travaux lors la conférence RJCIA 2017.
  • Les candidats s’engagent donc à être présent lors de PFIA 2017.
  • Date limite de candidature: 25/01/17.

Règlement

  • Un prix de thèse annuel a été créé depuis 2009 par l’Association Française pour l’Intelligence Artificielle pour faire connaître et reconnaître les meilleurs travaux de recherche des jeunes chercheurs en Intelligence Artificielle. Ce prix est décerné tous les ans.
  • Peuvent candidater au prix décerné l’année N les chercheurs/cheuses ayant obtenu un doctorat en France au cours de l’année civile N-1. Les autres candidatures sont irrecevables.
  • Les jeunes docteurs candidats sont encouragés à être à jour de leur cotisation AFIA de l’année N, ce qui montrerait par là qu’ils sont conscients du rôle que peut jouer l’AFIA pour promouvoir l’intelligence artificielle sous toutes ses formes en France mais aussi à l’étranger.
  • Un président du jury du prix de thèse de l’année N est désigné au cours de l’année N-1 par le Conseil d’Administration de l’AFIA. L’évaluation des candidatures reçues est assurée par un jury constitué des EURAI Fellows de l’AFIA et éventuellement par d’autres collègues reconnu(e)s pour leurs compétences en lien avec les sujets des thèses et non représentés.
  • Le président convoque le jury qui se réunit de façon à sélectionner et classer au plus trois candidatures. La sélection est accomplie sur la base des dossiers de candidature et des rapports réalisés, après discussion. Le jury pourra avoir recours au vote simple transférable pour trancher si besoin est.
  • L’ensemble des candidatures retenues et le classement réalisé sont transmis au Conseil d’Administration de l’AFIA qui choisit le lauréat parmi elles. Les candidatures restantes dans cet ensemble constituant les accessits, pris dans l’ordre fourni par le jury.
  • Le lauréat et les accessits sont rendus publics par le bureau de l’AFIA.
  • Le lauréat s’engage à présenter ses travaux lors de PFIA de l’année N.
  • Le présent règlement est public.

Critères

  • Position du sujet
    • Pertinence du sujet de thèse pour l’IA
    • Aspects pluridisciplinaires
    • Participation du candidat au débat national
  • Originalité
    • De la contribution
    • Des concepts abordés
    • Des solutions proposées
  • Qualité scientifique
    • Niveau de la contribution,
    • Qualité et importance des résultats obtenus
    • Qualité des publications associées
  • Evaluation
    • Evaluation de la thèse: pré-rapports et rapports
    • Recommandations du candidat
  • Réalisations logicielles
    • Développement logiciel
    • Applications pratiques

Dossier
Le dossier de candidature doit comporter obligatoirement les pièces suivantes réunies en un seul fichier zip :

  1. le mémoire de thèse
  2. le rapport de soutenance et les rapports de pré-soutenance
  3. un CV court
  4. une liste de publications et de productions
  5. et éventuellement : des lettres de recommandation (trois au plus, dont si possible une du directeur de thèse)

Les candidats doivent s’assurer que l’ensemble de leur dossier peut être attaché à un message ordinaire, soit moins de 20 mégas, sinon leur candidature risque de ne pas être prise en considération.

Les candidats doivent envoyer leur dossier à l’adresse suivante : prix-these AT afia.asso.fr

Prix de thèse en Intelligence artificielle : les éditions 2009 à 2016

Edition 2017

Lauréats

  • Prix de thèse ex-aequo : Michaël Perrot “Théorie et Algorithmes pour l’Apprentissage de Métriques à Comportement Contrôlé”, thèse dirigée par M. Amaury Habrard (Laboratoire LHC, Saint-Etienne), soutenue le 13 décembre 2016.
  • Prix de thèse ex-aequo : Eric Piette “Une nouvelle approche au General Game Playing dirigée par les contraintes“, thèse dirigée par Sylvain Lagrue et Frédéric Koriche (CRIL, Lens), soutenue le 9 décembre 2016
  • Accessit : Fabrice Mayran de Chamisso “Navigation exploratoire au long de la vie : une approche intégrant planification, navigation, cartographie et localisation pour des robots mobiles disposant de ressources finies”, thèse dirigée par  Michael Aupetit (LIST, Paris-Saclay), soutenue le 11 novembre 2016.

Jury

  • Président : Jean-Gabriel Ganascia
  • Membres : Leila Amgoud, Nicolas Bredeche, Laurence Devillers, Amal El Fallah-Seghrouchni, Jerome Euzenat, Jean-Gabriel Ganascia, Brigitte Grau,  Jerome Lang, Pierre Marquis, Henri Prade, Guillaume Raschia, Marie-Christine Rousset, Julien Velcin

Edition 2016

Lauréats

Jury

  • Président : Luis Farinas Del Cerro
  • Membres : Leila Amgoud, Christian Bessière, Marie Odile Cordier, Hélène Fargier, Jean-Gabriel Ganascia, Malik Ghallab, Andreas Herzig, Jérôme Lang, Pierre Marquis, François Pachet, Henri Prade, Marie Christine Rousset

 

Edition 2015

Lauréats

Jury

  • Président : Luis Farinas Del Cerro
  • Membres : Leila Amgoud, Christian Bessière, Didier Dubois, Hélène Fargier, Jean-Gabriel Ganascia, Andreas Herzig, Jérôme Lang, Pierre Marquis, François Pachet, Henri Prade, Marie Christine Rousset

 

Edition 2014

Lauréats

Jury

  • Président : Amedeo Napoli
  • Membres : Christian Bessière, Meghyn Bienvenu, Laurent Bougrain, Didier Dubois, Jérôme Euzenat, Patrick Gallinari, Jean-Gabriel Ganascia, Pierre Gançarski, Claire Gardent, Serge Garlatti, Eric Gaussier, Malik Ghallab, Rémi Gilleron, Bernard Girau, Salima Hassas, Andreas Herzig, Abder Koukam, Jérôme Lang, Jean Lieber, Fabien Lotte, Pierre Marquis, François Petitjean, Sylvain Pogodalla, Henri Prade, Chedy Rassi, Nicolas Sabouret, Yannick Toussaint

 

Edition 2013

Lauréats

Jury

  • Président : Amedeo Napoli
  • Membres : Karell Bertet, Christian Bessière, Isabelle Bloch, Christophe Cerisara, François Charoy, François Charpillet, Christine Chevallereau, Vincent Chevrier, Marie-Odile Cordier, Bruno Crémilleux, Pierre Deransart, Michel Devy, Didier Dubois, Jean-Gabriel Ganascia, Rémi Gilleron, Yann Guermeur, Jérôme Lang, Samir Loudni, Pierre Marquis, Bertrand Neveu, Mourad Oussalah, Pascal Poncelet, Henri Prade, Marc Schoenauer, Yuliya Tarabalka, Florent Teichteil, Maguelonne Teisseire

 

Edition 2012

Lauréats

  • Prix de Thèse : Odalric-Ambrym Maillard « Apprentissage Séquentiel : Bandits, Statistique et Renforcement », thèse dirigée par Rémi Munos (INRIA Lille – Nord Europe) et Philippe Berthet (IMT, Toulouse), soutenue le 3 Octobre 2011 à Villeneuve d’Ascq.
  • 1er accessit ex-aequo: Matthias Gallé « Searching for Compact Hierarchical Structures in DNA by means of the Smallest Grammar Problem », thèse dirigée par François Coste (INRIA Rennes), Jacques Nicolas (INRIA Rennes) et Gabriel Infante-Lopez Professeur, Universidad de Cordoba, Argentina, soutenue le 15 février 2011 à Rennes.
  • 1er accessit ex-aequo: Rodolphe Jenatton « Normes Parcimonieuses Structurées : Propriétés Statistiques et Algorithmiques avec Applications à l’Imagerie Cérébrale », thèse dirigée par Jean-Yves Audibert (Ecole des Ponts ParisTech) et Francis Bach (INRIA Paris- Rocquencourt), soutenue le 24 Novembre 2011 à Cachan.

Jury

  • Président : Amedeo Napoli
  • Membres : Frédéric Alexandre, Karell Bertet, Frédéric Bimbot, Isabelle Bloch, François Charpillet, Marie-Odile Cordier, Alain Denise, Marie-Dominique Devignes, Jérôme Euzenat, Jean-Gabriel Ganascia, Malik Ghallab, Yann Guermeur, Jérôme Lang, Jean-François Mari, Pierre Marquis, Henri Prade, Michèle Sebag, Henry Soldano.

 

Edition 2011

Lauréats

  • Prix de Thèse : Antoine Bordes, « New algorithms for large-scale Support Vector Machines », thèse préparée au Laboratoire d’Informatique de Paris 6 et financée par la DGA, soutenue le 9 février 2010. Directeur Patrick Gallinari
  • 1er accessit : Sébastien Bubeck, « Jeux de Bandits et Fondations du Clustering », thèse préparée dans l’équipe INRIA SEQUEL et à l’Université Lille 1, soutenue le 10 juin 2010. Directeur Rémi Munos

Jury

  • Président : Bertrand Braunschweig
  • Membres : Marie-Odile Cordier, Luis Farinas del Cerro, Jean-Paul Haton, Daniel Kayser, Henri Prade, Marie-Christine Rousset, Pierre Marquis, Jerome Lang

 

Edition 2010

Lauréats

  • Prix de Thèse ex aequo: Meghyn Bienvenu « La génération de conséquences en logique modale », thèse préparée à l’IRIT, soutenue le 7 mai 2009. Directeur Andreas Herzig
  • Prix de Thèse ex aequo: Frédéric Pennerath « Méthodes d’extraction de connaissances à partir de données modélisées par des graphes. Application à des problèmes de synthèse organique », thèse préparée au LORIA, soutenue le 2 juillet 2009. Directeurs Amedeo Napoli et Géraldine Polaillon

Jury

  • Président: Bertrand Braunschweig
  • Membres : Christian Bessière, Marie-Odile Cordier, Malik Ghallab, Luis Farinas del Cerro, Jean-Paul Haton, Daniel Kayser, Henri Prade, Marie-Christine Rousset, Gérard Sabah, Pierre Marquis, Jerome Lang

 

Edition 2009

Lauréats

  • Prix de Thèse : Sylvain Lamprier, « Vers la conception de documents composites (présentation des résultats d’une recherche d’information à l’utilisateur) », thèse préparée au Laboratoire d’Etude et de Recherche en Informatique d’Angers, soutenue le 5 décembre 2008. Directeurs Tassadit
    Amghar et Bernard Levrat
  • 1er accessit : Freddy Lécué, « Composition de services Web sémantiques: une approche basée sur les liens sémantiques », thèse préparée à Orange Labs et à Mines Saint-Etienne, soutenue le 8 octobre 2008. Directeurs Olivier Boissier (EMSE), Alexandre Delteil et Alain Léger (Orange Labs)
  • 2ème accessit : Gauvain Bourgne, « Propagation et affinement d’hypothèses sous contraintes communicationnelles (raffinement d’hypothèses en contexte de communication limitée entre agents) », thèse préparée au LAMSADE, Univ. Paris Dauphine, soutenue le 14 mars 2008. Directeur Suzanne Pinson et Nicolas Maudet

Jury

  • Président : Pierre Marquis
  • Membres : Christian Bessière, Marie-Odile Cordier, Didier Dubois, Luis Farinas del Cerro, Jean-Paul Haton, Daniel Kayser, Henri Prade, Marie-Christine Rousset, Jerome Lang

PDIA 2016

L’Association Française pour l’Intelligence Artificielle (AFIA) organise sa troisième journée PERSPECTIVES ET DEFIS DE l’IA sur le thème : IMPACT SOCIAL DE L’IA.

Après six décennies de recherche fondamentale ou appliquée et une vingtaine d’années de déploiement dans les industries et les services, l’Intelligence Artificielle (IA) a acquis une visibilité inédite. Chercheurs et industriels ne souhaitent pas travailler en vase clos et veulent aller à la rencontre de tous ceux dont les vies professionnelles et personnelles vont connaitre une mutation. Tel est le sens donné à cette journée.
Les médias rendent abondamment compte des applications de l’IA, de ses promesses ainsi que des craintes qu’elle suscite. D’importantes mutations sont en gestation, la vie sociale va connaître des bouleversements qu’il est déjà possible d’esquisser, leur ampleur et leur calendrier faisant débat. En organisant cette journée, l’AFIA veut contribuer à éclaircir ces horizons nouveaux.

Cette journée se tient sous le patronage du MESR DGRI, de l’ISCC et avec le soutien de la Fondation Telecom.

Date et Lieu
• Date : 07 octobre 2016
• Lieu : Amphi Thévenin, Télécom ParisTech, 46 rue Barrault, 75013 Paris

Programme
• 09h00 Accueil des participants
• 09h10 Introduction de la journée par Yves Demazeau (Président de l’AFIA), Pascal Estraillier (Chargé de mission STIC MESR DGRI), Pascal Griset (Directeur de l’ISCC)
• 10h00 « La société du calcul. Enjeux et promesses de la massification des données » par Dominique Cardon (Sciences po/Medialab)
• 10h45 Pause
• 11h00 « Blockchains, registres distribués (ledgers) & IA», par Laurent Leloup (Président de France Blocktech, co-fondateur de aeDeus Group)
• 11h45 « Comment développer l’éthique des algorithmes et la loyauté des plateformes ? Peut-on esquisser ces nouveaux concepts ? » Thierry Marcou (FING)
• 12h30 Buffet
• 13h45 « Apprendre à vivre avec les systèmes d’IA » par Aymeric Poulain Maubant (coordinateur du cahier de veille Intelligences Artificielles de la Fondation Télécom)
• 14h00 « L’IA, levier de la profonde mutation de l’industrie financière » par François Leclerc, ancien conseiller au développement de l’AFP, journaliste spécialisé dans les questions financières
• 14h45 « L’IA et la métamorphose de la médecine, nouveaux business et intervenants » par Florence Pinaud, journaliste spécialisée en biotechnologies et génomiques pour la Tribune Hebdo
• 15h30 Pause
• 15h45 « L’information revisitée » par Eric Scherer (Directeur de la Prospective France Télévisions)
• 16h30 Fin de la journée.

Inscriptions
Les inscriptions à la journée (gratuites pour les membres de l’AFIA ou de la Fondation Telecom, 30 € sinon) sont obligatoires et à effectuer sur le site : http://inscriptions.afia.asso.fr/ . Le déjeuner est offert à toutes les personnes qui se seront inscrites à PDIA 2016 avant le 04/10/16, et seulement à celles-ci.

Plus d’information et détail des présentations (flyer) disponibles sur : http://inscriptions.afia.asso.fr/

CNIA 2016

Conférence Nationale en Intelligence Artificielle 2016

Les actes de la Conférence Nationale en Intelligence Artificielle sont disponibles en ligne ici.

 

Appel téléchargeable : cnia-2016-appel

Président du Comité de Programme :

  • Philippe Mathieu (CRIStAL, Lille1)

La Conférence Nationale en Intelligence Artificielle (CNIA) constitue un point de rencontre unique et convivial pour la communauté IA permettant de rapprocher les différentes disciplines qui la composent et d’établir des passerelles entre elles. La conférence s’adresse à l’ensemble de la communauté en IA. Elle est l’occasion pour l’ensemble de la communauté IA française de témoigner des dernières avancées en IA, de présenter ses résultats les plus récents, mais aussi de rapprocher les différentes communautés spécialisées.

Nous vous invitons à soumettre des articles mettant en valeur vos derniers résultats en IA à CNIA 2016. Ces recherches peuvent être de natures diverses : méthodologiques, théoriques ou expérimentales, développement d’algorithmes, conception d’outils, de systèmes ou d’applications.

Section Spéciale : Applications Pratiques en Intelligence Artificielle

 Co-Présidents du Comité de Programme :

  • Domitile Lourdeaux (HEUDIASYC, Compiègne)
  • Christian de Sainte-Marie (IBM, Gentilly)

Les recherches en IA menées ces dernières années ont abouti à des résultats prometteurs et l’IA se trouve au cœur de nombreuses applications performantes qui révolutionnent notre vie quotidienne ou plus discrètes, tandis que d’autres très prometteuses sont en passe de le devenir. L’objectif de cette Section Spéciale (APIA 2015) est de faire un tour d’horizon des applications concrètes de l’IA qui couronnent de succès cette opérationnalisation de l’IA et des travaux de recherche qui le seront bientôt.

La section favorisera l’échange entre chercheurs académiques, industriels et autres pour partager leurs expériences, débattre des verrous rencontrés, des méthodes mises en œuvre pour enrichir le potentiel applicatif des modèles et outils de l’IA et les besoins naissants, en mettant en valeur l’IA de ces applications.

 Section Spéciale : Rencontre des Jeunes Chercheurs en Intelligence Artificielle

Présidente du Comité de Programme :

  • Serena Villata (CNRS, I3S)

L’objectif de cette Section Spéciale (RJCIA) est double: (i) former les jeunes chercheurs à la préparation d’un article, à sa révision pour tenir compte des observations émises, et à sa présentation devant un auditoire de spécialistes ; (ii) permettre aux jeunes chercheurs préparant une thèse en IA, ou l’ayant soutenue depuis peu, de présenter leurs travaux et de former des contacts avec d’autres jeunes chercheurs, et d’élargir leurs perspectives en échangeant avec des spécialistes d’autres domaines de l’IA.

Le premier auteur doit être doctorant ou docteur depuis moins d’un an (thèse en cours, ou soutenue en 2015). (i) Communications de synthèse : les doctorants en 1ère année présentent leur sujet, en incluant un état de l’art, problématiques, et pistes de travail. Les communications attendues sont de deux types : (ii) Communications de recherche : les jeunes chercheurs plus confirmés présentent des travaux de recherche originaux.

Liste des thématiques

  • Apprentissage supervisé, non supervisé, par renforcement
  • Environnements Informatiques d’Apprentissage Humain
  • Raisonnement à base de modèles, Raisonnement à partir de cas
  • Fouille de masse de données, Fouille de graphes, Fouille de textes
  • Impact du Big Data en IA
  • Impact et utilisation des données ouvertes en IA
  • Satisfaction de contraintes
  • Représentation des connaissances, Modèles de raisonnement, Automatisation du raisonnement, Planification
  • Agents autonomes et Systèmes Multi-Agents
  • Informatique émotionnelle, Interaction humain-agent
  • Robotique autonome, contrôle intelligent dans les systèmes robotiques
  • Gestion des connaissances : modélisation, organisation, optimisation et traitement
  • Gestion des connaissances : modélisation, organisation, optimisation et traitement
  • Traitement automatique des langues
  • Données liées, données ouvertes, publication de données
  • Web de données, web sémantique, ontologies.
  • Extraction d’information, Indexation sémantique de contenu
  • Visualisation de données et de connaissances
  • Validation, évaluation de la qualité des données, des connaissances et des performances
  • Langages de programmation pour l’IA, programmation logique
  • Plates-formes et environnement de développement en IA

 

Appel à Communications

La langue de la conférence est le français, mais les communications en anglais seront acceptées. La soumission d’articles se fait sur article complet (format : 6 pages, double colonne).

Les meilleurs papiers seront invités à contribuer à un numéro spécial de la Revue d’Intelligence Artificielle.

 

Calendrier

  • Soumission des papiers : 26 février 2016
  • Notification aux auteurs : 29 avril 2016
  • Version finale : 13 mai 2016

FIIA 2016

Forum Industriel de l’IA 2016

Le Forum s’est déroulé dans les locaux de Télécom Paris Tech le 14 avril 2016. Il a été l’occasion de la première rencontre de la communauté industrielle concerné par l’IA et a permis un premier dialogue riche en son sein. On trouvera toutes les informations relatives à la journée sur la page dédiée en suivant le lien Forum 2016.

 

PDIA 2015

L’Association Française pour l’Intelligence Artificielle organise sa deuxième journée sur les PERSPECTIVES ET DEFIS DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE.

La thématique de la journée est de prendre du recul sur les progrès en apprentissage machine (apprentissage artificiel), et de discuter de son avenir par rapport au domaine de l’IA. L’IA est traditionnellement associé à des approches symboliques de manipulation de la connaissance, alors que l’apprentissage machine est essentiellement fondé sur des approches statistiques. Les deux versants sont-ils vraiment opposés ou va-t-on vers une synthèse, et si oui, de quelle façon.

Date et Lieu

  • Date :  08 octobre 2015
  • Lieu : Salle A709, Université Paris-Dauphine, Pl. du M. de Lattre de Tassigny, 75016 Paris

Programme

  • 09h40 Introduction de la journée par Yves Demazeau (Président de l’AFIA) et Philippe Muller (coordonnateur du Groupe de Travail Recherche de l’AFIA)
  • 10h00 « Apprentissage (et) statistique : de l’âge de raison à l’empire des normes » par Antoine Cornuejols (AgroParisTech, Paris)

L’intervention se propose de montrer comment l’apprentissage automatique a d’abord épousé le cœur de l’Intelligence Artificielle : représentation des connaissances et raisonnement, puis comment et pourquoi l’approche de l’apprentissage statistique a éclos dans les années 1980 et s’est finalement imposé comme un paradigme dominant. La conférence se terminerai avec une réflexion sur la question : est-ce que le schéma “critère inductif basé sur une formalisation statistique + optimisation” est un horizon indépassable ?

  • 10h45 Pause
  • 11h00 « 25 ans de noyaux… Et après ? » par Liva Ralaivola (Université Aix-Marseille, Marseille)

Les méthodes à noyaux, développées dans les années 90 avec l’avènement des machines à vecteurs de support, ont constitué une avancée majeure en l’apprentissage statistique. Elles ont permis d’aborder de nombreuses tâches avec des validités algorithmique et statistique prouvées et une efficacité pratique attestée. Au temps de l’avènement des problématiques big data et des méthodes du type deep learning, nous donnons quelques pistes pour déterminer la place des méthodes à noyaux dans le paysage de l’apprentissage aujourd’hui. 

  • 11h45 « Apprentissage par renforcement et transfert de connaissance » par Alessandro Lazaric (INRIA Lille – Nord Europe)

L’apprentissage par renforcement (AR) permet d’apprendre par expérience directe comment se comporter de manière optimale dans des environnements incertains. Les techniques existantes permettent comportements quasi-optimaux, mais le processus d’AR doit être redémarré chaque fois que les tâches à résoudre changent. Nous montrons comment l’extraction de connaissance de la solution d’une tâche et le transfert de cette connaissance pour la résolution de nouvelles tâches permet de surmonter cette limitation. 

  • 12h30 Buffet
  • 14h00 « Acquisition et mémorisation de l’information mentale : de Shannon à l’IA » par Claude Berrou (Telecom Bretagne, Brest)

Le modèle de communication proposé par Shannon en 1948 peut servir de point de départ dans la compréhension des principes de l’acquisition et de la mémorisation de l’information mentale afin d’en tirer des enseignements précieux pour l’intelligence artificielle. En particulier, les notions d’apprentissage statistique (à comparer au codage de source) et d’apprentissage symbolique (à comparer au codage de canal) peuvent être réunies et exploitées dans un même schéma d’acquisition parcimonieuse et de mémorisation robuste.

  • 14h45 « Apprentissages en interaction » par Michèle Sebag (CNRS, Paris)

Pour certains problèmes mal définis ou sous-spécifiés, l’apprentissage d’un agent doit faire intervenir l’humain dans la boucle ; le rôle de l’humain est d’indiquer ses préférences quant au comportement le plus approprié de l’agent. La situation présente plusieurs difficultés. Le nombre de jugements de préférence demandé à l’humain doit rester limité. Ces jugements peuvent être incohérents, L’agent doit proposer des choix présentant un bon compromis exploration / exploitation. Enfin, l’humain s’adapte au comportement de l’agent.

  • 15h30 Clôture

 

Organisation

Cet événement est organisé par Philippe Muller et Yves Demazeau pour l’Association Française d’Intelligence Artificielle (AFIA).

Inscriptions

L’accès à la journée PDIA 2015 est limité aux seules personnes qui se seront inscrites avant le 05 octobre 2015 sur le site des inscriptions : http://inscriptions.afia.asso.fr/

Cette journée est suivie de l’Assemblée Générale Ordinaire 2015 de l’AFIA, incluant bilans 2015, prévisions 2016 et est précédée par une conférence invitée de Salem Benferhat, nouvel « ECCAI Fellow ».

 

 

Assemblée Générale Ordinaire de l’AFIA                                                                   

  • Date :  08 octobre 2015
  • Lieu :  Salle A709, Université Paris-Dauphine, Pl. du M. de Lattre de Tassigny, 75016 Paris
  • 15h45 « Evolution et traitement des informations imparfaites » par Salem Benferhat (Université d’Artois, Lens)

L’exposé aborde le problème de l’automatisation des différents types de raisonnement de sens communs. Il fait le point sur des modèles informatiques qui permettent d’une part de prendre en compte des connaissances / ontologies / croyances / préférences incertaines, imprécises, causales et incohérentes et d’autre part de répondre aux requêtes complexes des utilisateurs. L’exposé présente des perspectives de recherche sur des questions pratiques qui tireront profit de l’abondance des données et de l’accessibilité multiple des technologies.

  • 16h15 Assemblée Générale Ordinaire 2015 de l’AFIA
  • 18h00 Cocktail

PDIA 2014

L’Association Française pour l’Intelligence Artificielle organise sa première journée sur les PERSPECTIVES ET DEFIS DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE en l’honneur des « ECCAI Fellows » français élus en 2014.

Cette journée se tient sous le patronage du MESR Direction Générale de la Recherche et de l’Innovation (DGRI), du CNRS Institut des Sciences de l’Information et de leurs Interactions (INS2I), et de Inria.

Date et Lieu 

  • Date : 02 octobre 2014
  • Lieu :  Salle A709, Université Paris-Dauphine, Pl. du M. de Lattre de Tassigny, 75016 Paris

Programme 

  • 09h20   Introduction de la journée par Yves Demazeau (Président de l’AFIA)
  • 09h30 Ouverture de Pascal Estraillier (Chargé de mission STIC à la MESR DGRI, Direction Générale de la Recherche et de l’Innovation)
  • 09h40 Ouverture de Michel Bidoit (Directeur Scientifique de l’Institut INS2I du CNRS, Institut des Sciences de l’Information et de leurs Interactions)
  • 09h50 Ouverture de Bertrand Braunschweig (Directeur du Centre Inria Rennes Bretagne Atlantique)
  • 10h00 « Quelles logiques pour les systèmes multi-agents ? » par Andreas Herzig (IRIT, CNRS)

On présente un état de l’art sur les modèles logiques des systèmes multi-agents en se focalisant sur les concepts centraux : connaissance, croyance, temps et action. Dans une perspective de représentation des connaissances, il discute les aspects problématiques des approches standard et pose la question de “Quelles logiques pour les systèmes multi-agents ? “. Andreas présente les différents modèles qu’il a réalisés durant sa carrière et il les positionne dans cet état de l’art.

  • 10h45 Pause
  • 11h00 « Créativité et style : de nouveaux problèmes pour l’IA » par François Pachet (Sony CSL, Sony)

On place les questions de créativité, forme spécifique de l’intelligence humaine, et de style dans une perspective de renouvellement de la notion de problème, centrale dans notre discipline. L’exposé décline ces notions sous la forme de “bons” problèmes pour l’IA, qui soient à la fois bien posés et difficiles. Des applications dans le domaine des arts et du divertissement illustrent ses propos, plus particulièrement en relation avec la musique, sa spécialité.

  • 11h45 « Problèmes combinatoires de décision sous incertitude » par Hélène Fargier (IRIT, CNRS)

On propose un état de l’art sur les “Problèmes combinatoires de décision sous incertitude”.  L’aide à la décision, en particulier sous incertitude, est un sujet aux traditions scientifiques anciennes, particulièrement en économie et en psychologie cognitive. Du fait de l’intérêt fondateur de l’IA pour les questions de représentation des connaissances et de raisonnement, de nouvelles approches logiques et qualitatives du problème ont été proposées permettant de raisonner non simplement pour savoir, mais aussi pour agir.

  • 12h30 Buffet
  • 14h00 « Représenter, communiquer, échouer » par Jérôme Euzenat (LIG, Inria)

On aborde l’utilisation de connaissances dans la communication entre agents informatiques et humains. A partir du web sémantique, il retrace les travaux visant à la mise en regard de représentations différentes. Réfutant le modèle d’ingénierie classique qui cherche à déterminer à l’avance les conditions de succès d’une communication, il défend la perspective de la communication interpersonnelle qui tire parti des multiples échecs pour être robuste et pour s’adapter à son contexte.

  • 14h45 « La théorie computationnelle de l’argumentation » par Leila Amgoud (IRIT, CNRS)

On élabore autour de “la théorie computationnelle de l’argumentation”. L’argumentation est l’activité d’un agent lorsqu’il essaye de persuader un ou plusieurs agents (voire de s’auto-persuader) d’adopter un point de vue. La persuasion se fait par échange d’arguments soutenant ou réfutant le point de vue. Elle montre les différentes manières de formaliser cette activité et de l’utiliser pour résoudre des problèmes bien connus en IA tels que le raisonnement en présence d’informations incohérentes et l’aide à la décision sous incertitude.

  • 15h30 Clôture

 

Organisation

Cet événement est organisé par Yves Demazeau et Olivier Boissier pour l’Association Française d’Intelligence Artificielle (AFIA).

Inscriptions

L’accès à la journée PDIA 2014 est limité aux seules personnes qui se seront inscrites avant le 29 septembre 2014 sur le site des inscriptions : http://inscriptions.afia.asso.fr/

Cette journée est suivie de l’Assemblée Générale Ordinaire 2014 de l’AFIA, incluant bilans 2014, prévisions 2015 et est précédée par une intervention des élus des sections 06 et 07 du CoNRS.

IA sur Robots 2016

La Compétition

L’Association française pour l’Intelligence Artificielle (AFIA http://www.afia.asso.fr) a organisé une compétition d’Intelligence Artificielle sur Robots lors de la conférence RFIA’16 à Clermont-Ferrand, entre le lundi 27 juin et le vendredi 2 juillet 2016. Si une compétition traditionnelle de robotique favorise l’intégration d’algorithmes liés aux capteurs et actuateurs au sein d’une plateforme unique (perception, décision, action, interaction), le but de la présente compétition a été de se focaliser sur l’intelligence des robots. Allier intelligence et robotique en ce que l’on pourrait appeler une intelligence embarquée.

La plateforme robotique imposée était les robots LEGO MINDSTORMS. Nous avons défini les modalités de la compétition, ainsi que les règles du jeu que les robots ont dû respecter (inspirées du jeu de plateau « robot ricochet »).

Les Equipes

Cette compétition était ouverte à toute personne intéressée par intégrer l’Intelligence Artificielle dans un support robotique : chercheurs, académiques, ingénieurs, industriels, étudiants, lycéens, amateurs et grand public.

Sept équipes ont participé, venant de Lille, Lyon, Toulouse, Clermont-Ferrand et Chambéry.

Le Jury

Le Jury, également Comité d’organisation, était composé de : Carole Adam, Florence Bannay, Cédric Buche, Christophe Debain, Cindy Even, Philippe Morignot, Sylvie Saget.

Les Résultats

Le premier jour de la compétition a été consacré aux essais dans l’arène réelle. Le deuxième jour fut consacré aux qualifications sur arène réduite et au concours sur les 3 niveaux : les robots d’une équipe, seuls, cartographient l’arène suffisamment pour aller à une destination fixée en rebondissant sur les obstacles (niveau 1) plusieurs équipes avec leurs robots sont sur le terrain et doivent cartographier l’arène sans destination, dès que 2 robots adverses se rencontrent, chacun donne à l’autre sa destination dans l’arène, et peut ensuite s’y rendre, toujours par rebond (niveaux 2 et 3).

robots

La compétition a donné lieu à un reportage sur France 3 Auvergne le premier jour et à la venue de plusieurs classes primaires de la région.

ia-sur-robots-2016