Mois : janvier 2018

Compte rendu FIIA 2017 et mise à disposition des présentations

Le dernier Forum Industrielle pour l’Intelligence Artificielle s’est tenu en avril 2017. Malheureusement, le temps a manqué pour rapidement mettre en ligne l’ensemble des données de cette journée. Cela est maintenant réparé et vous trouverez sur la page FIIA 2017 les présentations produites ainsi que quelques éléments d’explication. Ce compte rendu ouvre la route d’une part à la production d’un bulletin qui arrivera avec « un peu » de retard et d’autre part la préparation du prochain Forum qui doit avoir lieu en avril 2018.

Compte rendu PDIA 2017

La 4e journée Perspectives et Défis de l’Intelligence Artificielle (PDIA 2017) s’est tenue le 6 octobre 2017 à Paris, à l’Université Paris Descartes. Cette édition visait à offrir un panorama
des langages, algorithmes, outils, plateformes disponibles permettant d’implémenter des fonctionnalités d’intelligence artificielle. Elle a connu un franc succès avec 94 participants,
académiques et industriels.

Cette journée était organisée par Pierre Zweigenbaum (CNRS, Vice-Président de l’AFIA), Catherine Faron-Zucker (Université Nice Sophia Antipolis, Coordinatrice du Collège Science de
l’Ingénierie des Connaissances de l’AFIA) et Engelbert Mephu Nguifo (Université Clermont  Auvergne). Elle a été ouverte par Pavlos Moraitis (Université Paris-Descartes, Directeur du
LIPADE) et Benoît Leblanc (Chargé de mission IA MESRI DGRI). Marc Schoenauer (Inria, expert auprès de Cédric Villani, chargé de mission par le Premier Ministre pour une Stratégie
Nationale sur l’IA) a présenté la Stratégie Nationale sur l’Intelligence Artificielle en cours d’élaboration, et Yves Demazeau (CNRS, Président de l’AFIA) a présenté les activités et
perspectives de l’AFIA.

La journée proprement dite a débuté par un hommage à Alain Colmerauer, le père du langage de programmation Prolog, par Vincent Risch (Aix-Marseille Université). Six orateurs se sont
ensuite succédé, en ciblant différents champs de la discipline :

Christophe Lecoutre (Université d’Artois) a abordé le problème de la représentation des problèmes combinatoires sous contraintes, que ceux-ci soient simples (par exemple, CSP pour
Constraint Satisfaction Problem) ou de nature stochastique, quantifiée, distribuée, etc. Il a introduit l’API de modélisation MCSP3 dont la prise en main est facilitée par l’usage d’un
langage mainstream (Java 8). L’API permet la compilation d’un modèle et d’un jeu de données en une instance de problème au format XCSP3 qui est un format « intermédiaire » préservant
la structure des modèles. A ce jour, une dizaine de solveurs (Choco, Mistral, Sat4J, Oscar, …)  reconnaissent XCSP3 comme format d’entrée.

Olivier Corby (Inria) a abordé la question de la recherche sémantique sur le Web. Il a présenté les principaux langages du Web de données – RDF, RDFS et SPARQL – et leur utilisation
conjointe et moteurs de recherche sémantique. Il a ensuite passé en revue certains des autres langages existants. Finalement, il a présenté différents moteurs de recherche sémantique
disponiblers qui implémentent ces langages.

Sylvie Desprès (Université Paris 13) a abordé la question de la gestion des ontologies. Elle a défini la notion d’ontologie formelle, puis les activités afférentes à la gestion de ces ontologies
et des outils disponibles pour les mener à bien. L’approche de l’exposé a consisté à considérer une activité particulière, les outils disponibles pour la réaliser et un exemple illustrant
l’utilisation de l’un des outils présentés. Elle a conclu sur la variété des outils existants, et l’absence d’un couteau suisse permettant de mener à bien l’ensemble des activités.

Olivier Boissier (Mines Saint-Étienne) a présenté un panorama des outils et langages pour la programmation d’applications multi-agents. Après une rapide introduction sur les principaux
concepts des systèmes multi-agents, il a donné un aperçu des types d’application cibles. Puis il a présenté les outils et langages de programmation pour le développement de systèmes
socio-techniques et pour le développement de simulations multi-agents. Gaël Varoquaux (Inria) a présenté un panorama rapide de bibliothèques logicielles libres pour
l’apprentissage statistique. Il a commencé par définir l’apprentissage statistique à partir de différents cas d’applications et de types de données. Puis il a mis en évidence les liens et
différences entre différents outils : R, Spark, scikit-learn, Keras, Caffe, tensorflow, pytorch. Finalement, il a présenté plus en détail l’écosystème Python et scikit-learn, auquel son équipe
contribue fortement.

Thierry Hamon (Université Paris 13) a aboré la question du traitement automatique des langues. Il a présenté les principales étapes d’analyse de données textuelles (étiquetage
morphosyntaxique, analyse syntaxique, détection de termes, détection d’entités et de relations, …) et les ressources sur lesquelles elles s’appuient. Pour chacune, il a indiqué un
éventail d’outils disponibles.

Laurent Simon (Université de Bordeaux) a abordé la question de la résolution du problème SAT, archétype des problèmes NP-Complets. Malgré une impossibilité théorique forte, les
progrès pratiques observés ces dernières années permettent de résoudre des problèmes de taille industrielle, jusque-là hors d’atteinte. Dans cet exposé, il a présenté les progrès obtenus
et donné quelques clés permettant de comprendre comment de telles avancées ont été possibles. Il a discuté les limites des approches proposées et expliqué pourquoi les outils
actuels résistent, paradoxalement, à toute explication simple.

EGC&IA 2018

Cette troisième journée EXTRACTION ET GESTION DES CONNAISSANCES et INTELLIGENCE ARTIFICIELLE réunit les deux communautés autour du thème des « DONNEES PERSONNELLES, VIE PRIVEE ET ETHIQUE ». À l’ère de Big Data, chaque utilisateur de notre monde hyper-connecté laisse derrière lui une myriade de traces numériques tout en effectuant ses activités quotidiennes.

L’objectif de la journée est d’encourager les discussions et les recherches fondées sur des principes qui conduiront à l’avancement de l’analyse des données personnelles, du développement des services personnels, de la protection de la vie privée, du respect de l’éthique, de la protection des données et de l’évaluation des risques liés à la vie privée.

Date : 23 janvier 2018
Lieu : Auditorium de la MSH Paris Nord, 20 avenue George Sand 93210 Saint-Denis

Programme
13h00        Présentations de l’AFIA, par Yves Demazeau (Président de l’AFIA) et de EGC par Fabrice Guillet (Président de EGC).
13h20        Présentation de la journée par Jérôme Azé (Université de Montpellier) et Thierry Charnois (Université de Paris 13).
13h30        « Contexte juridique de la circulation internationale des données personnelles » par Annie Blandin (Telecom Bretagne Brest).
14h30        Pause
15h00        « A declarative approach to linked data anonymization » par Angela Bonifati (Université Lyon 1), Rémy Delanaux, Marie-Christine Rousset et Romuald Thion.
15h30        « Co-clustering for differentially private synthetic data generation » par Tarek Benkhelif (Oranges Labs Meylan), Françoise Fessant, Fabrice Clérot and Guillaume Raschia.
16h00        « Système de gestion de l’obsolescence dans une base d’informations personnelles » par Salma Chaieb (Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis), Véronique Delcroix, Ali Benmrad et Emmanuelle Grislin.
16h30        Pause
17h00        « Traitement Automatique des Langues et Ethique » par Karën Fort (Université Paris-Sorbonne).
18h00        Clôture

Organisation
Cet événement est organisé par Jérôme Azé pour l’Association Française pour l’Intelligence Artificielle (AFIA) et Thierry Charnois pour l’Association Extraction et Gestion des Connaissances (EGC).

Inscriptions
L’atelier se tient dans le cadre de la conférence EGC 2018. Les inscriptions se font sur le site de la conférence (https://egc18.sciencesconf.org/resource/page/id/20).

Compte rendu de la deuxième journée RI-IA

Cette journée constitue la 2ème rencontre entre chercheurs en Intelligence Artificielle (IA) et en Recherche d’Information (RI). La première visait à mettre en évidence les problématiques
communes et les approches proposées venant de l’une ou l’autre communauté. Cette 2ème journée a été plus focalisée sur les connaissances et a porté sur la représentation de
connaissances d’une part avec la modélisation de connaissances en domaine de spécialité par des ontologies, l’extraction d’information à partir de documents en vue de construire des
ressources, d’autre part leur utilisation avec l’annotation sémantique de documents et l’utilisation de connaissances pour des tâches de recherche d’information et enfin leur intégration et
apprentissage dans des modèles neuronaux.
Dans le contexte actuel où le deep learning montre tout son intérêt pour le traitement de l’information, nous avons donné une attention particulière à l’apprentissage de représentations et
leurs liens avec des ressources structurées (ontologies, réseaux lexicaux, taxonomies, etc.).

Dates : 12 décembre 2017
Lieu : MSH Paris Nord (20 av George Sand, 93210 St-Denis la Plaine)
Organisatrices de la journée : Brigitte Grau (LIMSI-CNRS), Haïfa Zargayouna (LIPN, UMR CNRS, Université Paris 13)
Site Web : https://ia-ri.sciencesconf.org/
Thème de la journée : Connaissances

Le compte rendu global peu être téléchargé ICI.