Le Collège Science de l’Ingénierie des Connaissances

Objectif du Collège

À l’heure numérique, les données et les outils se multiplient mais assurer un accès intelligent aux données reste un défi et ce malgré les langages et les technologies qui sont maintenant à disposition des informaticiens et des experts de domaine. Partager des données et des connaissances au sein d’une communauté, d’une entreprise ou sur le web suppose leur explicitation, leur représentation, leur mise en relation, leur diffusion et leur maintenance. L’ingénierie des connaissances est au cœur de ces problématiques.

L’essor des sciences et technologies de l’information et de la communication, et notamment des technologies du web, dans l’ensemble de la société engendre des mutations dans les pratiques individuelles et collectives. L’ingénierie des connaissances accompagne cette évolution, en inventant les modèles, les méthodes, les algorithmes et les outils permettant l’intégration de connaissances et de raisonnements automatiques sur ces connaissances dans des environnements informatiques.

De fait, on constate aujourd’hui une omniprésence des connaissances, en même temps qu’un décloisonnement des communautés de recherche en Intelligence Artificielle pour répondre aux problèmes qui se posent. Ainsi, la construction des systèmes à base de connaissances fait appel à l’ingénierie des connaissances, au traitement automatique des langues, à l’apprentissage automatique, à la fouille de données et à l’interaction homme-machine.

La représentation, l’intégration, l’interrogation, la découverte de connaissances ou le contrôle de la qualité de données et de connaissances issues de données textuelles, semi-structurées, graphes, ou multimédia, potentiellement multi-sources et évolutives, associent ingénierie des connaissances avec recherche d’information, recherche opérationnelle, raisonnement, et analyse de données ; en particulier, la définition de principes évolutifs de représentation des connaissances et de raisonnement dans le cadre unifié des graphes de connaissances devient une thématique émergente traitant par exemple du rôle des ontologies et de l’intégration de données dans ces graphes ; la modélisation des environnements informatiques, de ses acteurs humains ou logiciels, allie ingénierie des connaissances et systèmes multi-agents ; enfin l’ingénierie des connaissances touche à des thématiques classiques dans les communautés de l’interaction homme-machine et des environnements informatiques pour l’apprentissage humain.

En plaçant ainsi l’utilisateur au cœur des systèmes informatiques, l’ingénierie des connaissances est sollicitée pour assister l’utilisateur dans le traitement de la masse de données disponibles, pour les visualiser, contextualiser, classer, prédire, approximer, sécuriser, fiabiliser, recommander, expliquer, valider, pallier leur imprécision voire incohérence.

Programme de travail

Le collège Ingénierie des Connaissances a premièrement un rôle de diffusion de l’information. Il gère une liste de diffusion (comptant plus de 800 inscrits) sur l’ingénierie des connaissances et maintient une page web du collège IC sur le site Web de l’AFIA. Il contribue également à l’animation et au dynamisme de la communauté de recherche en Ingénierie des Connaissances. Il est moteur dans l’organisation de la conférence nationale d’Ingénierie des Connaissances (IC) et des Rencontres du Web des Données. Il soutient l’organisation de la conférence internationale Terminology & Ontology: Theories and applications (Toth 2020), l’organisation d’une session spéciale Ethics in AI, Cyber-Physical and IoT Systems dans le cadre de SMC 2020 et l’organisation du workshop international Toth : «Terminology, interoperability and Data integration: Issues and Challenges ».

Ses membres contribuent également à la mise en place de certaines « Journées Communes » de l’AFIA avec d’autres sociétés savantes, notamment la journée « Informatique Médicale et Intelligence Artificielle » (IM&IA), à l’organisation d’ateliers sur la Plate-Forme Intelligence Artificielle (PFIA) ou à l’occasion d’autres événements tels que RISE. Enfin, ils participent activement à des événements internationaux tels que EKAW, K-CAP ou encore ISWC.

Comité de Pilotage

Le comité de pilotage du collège est constitué de 10 chercheurs spécialisés dans le domaine de l’Ingénierie des Connaissances, tous membres des comités de programme de la conférence nationale d’ingénierie des Connaissances (IC) et/ou de la conférence Journées Francophones des Ontologies (JFO), et la plupart des présidents d’éditions passées de la conférence nationale d’Ingénierie des Connaissances :


  • Marie-Hélène Abel, membre du comité de programme de IC, Université de technologie de Compiègne, HEUDIASYC
  • Djamal Benslimane, membre du CP JFO, Université Claude Bernard Lyon 1, LIRIS
  • Sandra Bringay, membre des comités de programme de IC et de JFO, Université Paul Valéry Montpellier 3, LIRMM
  • Jean Charlet, membre des comités de programme de IC, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, INSERM, LIMICS
  • Sylvie Després, membre des comités de programme de IC et de JFO, Université Paris 13, LIMICS
  • Catherine Faron-Zucker, membre du comité de programme de IC, Université Nice Sophia Antipolis, I3S et Inria SAM
  • Nathalie Hernandez, membre des comités de programme de IC et de JFO, Université Jean Jaurès Toulouse 2, IRIT
  • Nathalie Pernelle, membre du comité de programme de IC, Université Paris Sud, LRI
  • Raphaël Troncy, membre du comité de programme de IC, EURECOM
  • Haifa Zargayouna, membre des comités de programme de IC et de JFO, Université Paris 13, LIPN
Contacts